vendredi 16 décembre 2011

[Lecture] La belle Absente, Nada Solstice II, Johan Heliot





Résumé :


À cette époque mes parents avaient décidé de traiter ce qui clochait chez moi : mon absence totale de Talent.

J'étais prêt à affronter mon destin quand, dans la salle d'attente du professeur, mon regard a croisé celui de la jeune patiente installée dans un fauteuil près de la fenêtre.

Mon coeur a sauté plusieurs battements d'un coup.

Doit-on obligatoirement perdre les pédales quand on tombe amoureux ?


Mon avis :





J'avais adoré le premier tome "L'avaleur de talents" (voir mon avis ici). J'ai donc dévoré ce second volume des aventures de Nada Solstice avec tout autant de plaisir.

Le ton, juste et plein de petite touches d'humour, me plait particulièrement.

Les thèmes (toujours autour de l'acceptation de soi, lorsqu'on n'a pas de destin défini au départ) me parlent (forcément !).

L'ambiance de premiers émois collégiens est très bien rendue, on y croit.

Le rapport famillial (aux parents, et entre frères et soeurs) est très chouette également.

Et au delà de tout ça, il y a une vraie aventure avec du Suspens (^^) !

S'il n'y avait pas une petite incohérence vers la fin (mais ça c'est mon côté pénible bêta-lectrice qui s'en mêle), ce serait parfait !



Maintenant, je vais pouvoir le passer à ma fille qui essaye de me le voler depuis plusieurs jours !

jeudi 15 décembre 2011

[Lecture] Le bateau vagabond (Moana II), Silène



Résumé :


De village en village, dans une Corse couverte de neige, Moana conte et transmet sa connaissance d’un passé oublié. A ses côtés, Pierre et Chris projettent des films qui montrent comment était le monde avant la grande catastrophe. Mais le Gouvernement central, installé en Inde, ne l’entend pas de cette oreille. Malgré leurs précautions, Moana et ses amis sont arrêtés. Leur évasion ne leur laisse pas d’autre choix que de quitter la Corse à bord de l’Argo, un grand bateau dirigé par quatre vieux loups de mer.
Dans l’univers glacé et totalitaire de cette année 2052, commence pour Moana un long voyage émaillé d’aventures.


Mon avis :


J'avais adoré le premier tome des aventures de Moana "La saveur des figues" (voir mon court avis ici). Là, l'héroïne a grandi et fait face à des problématiques adolescentes (corps qui change, premiers émois amoureux, besoin d'émancipation, révolte...), le tout sur fond de questions politiques et écologiques (mais sans morale pesante, ce qui est agréable).

Le style est paisible, même si les évènements ne le sont pas. On part en voyage avec Moana dans un monde glacé où chacun peut encore faire changer les choses, si la solidarité s'en mêle.

On découvre une belle galerie de personnages, on approfondit le passé de ceux que l'on connaissait déjà, on pleure un peu (d'émotions mêlées)... bref, on passe un excellent moment.

Mon seul regret, se sont les quelques coquilles qui traînent (comme j'ai été bêta-lectrice de cette histoire en cycle CoCyclics, je culpabilise toujours un peu d'en découvrir). Dommage.


Je ne peux que vous encourager à découvrir ce cycle, d'autant que les évolutions qui mênent à la fin de ce second tome promettent un savoureux tome 3 que j'ai déjà hâte de lire !

mercredi 14 décembre 2011

[Lecture] La fille de mes rêves, Christophe Lambert & Sam VanSteen




Résumé :



Real Dream est un espace virtuel de rencontres auquel on accède par le rêve, grâce à un avatar modelé à votre image. Lycéen le jour, Kamel Touzani est gardien de nuit dans l'entreprise qui commercialise Real Dream. Le jeune homme n'a rien d'un Apollon, mais il compte bien profiter de la Dreambox qui lui a été offerte. Il ne tarde pas à sympathiser avec Marc Herpoux, un séduisant cadre quadragénaire et, par jeu, tous deux échangent leurs avatars. C'est donc sous les traits avantageux de Marc que Kamel va approcher Lara Rastelli, la sublime remplaçante de sa prof de français. Et ça marche! Mais l'euphorie est de courte durée car un bug mortel hante Real Dream. Et lorsque la mort vient frapper dans la réalité, le scénario romantique imaginé par Kamel vire franchement au cauchemar.


Une comédie irrésistible, riche en quiproquos savoureux. Un thriller haletant où l'imbrication des vies réelle et virtuelle donne le vertige.




Mon avis :




Un roman qui se lit d'une traite, bien rythmé, sans temps mort... Ça me fait un peu penser à un bon épisode de série policière, genre "Les experts Gentilly" : une belle galerie de personnages fouillés, avec leurs voix propres et leurs différentes facettes qu'on prend plaisir à découvrir au fur et à mesure et auxquels ont s'attache.


Le mélange réel/virtuel fonctionne bien. La montée en tension aussi. On a toutes les clefs, mais on se demande toujours ce qui va se passer après... parfait ! (Il y a juste un minuscule point sur lequel j'ai tiqué, mais sans ça, l'histoire s'arrêtait 80 pages plus tôt, et ça aurait été dommage. C'est un peu limite, mais on va dire que globalement, ça passe puisque tout le reste est cohérent et fonctionne bien).


Le style, efficace, sert bien les persos et l'histoire. Mention spéciale pour les images toujours très parlantes (en exploitant parfois des clichés, mais sans que ça ne ressemble à une facilité d'auteur).


L'alternance des points de vues et leur traitement est parfait.




Bref, un très bon roman ! À lire ou à offrir !

mardi 13 décembre 2011

[Lecture] Les enchantements d'Ambremer, Pierre Pevel

Résumé :



Paris, 1909. La tour Eiffel est en bois blanc, les sirènes se baignent dans la Seine, des farfadets se promènent dans le bois de Vincennes… et une ligne de métro relie la ville à l’OutreMonde, le pays des fées, et à sa capitale Ambremer.Louis Denizart Hippolyte Griffont est mage du Cercle Cyan, un club de gentlemen-magiciens. Chargé d’enquêter sur un trafic d’objets enchantés, il se retrouve impliqué dans une série de meurtres. L’affaire est épineuse et Griffont doit affronter bien des dangers: un puissant sorcier, d’immortelles gargouilles et, par-dessus tout, l’association forcée avec Isabel de Saint-Gil, une fée renégate que le mage ne connaît que trop bien...



Mon avis :



Je ressors mitigée de cette lecture. D'un côté, il y a beaucoup de bonnes choses, d'un autre, je ne suis jamais vraiment entrée dans l'histoire.



Ce que j'ai le moins aimé : les descriptions de Paris, rue par rue, à chaque déplacement des personnages. Je sais que certains lecteurs adorent ce côté "voyage touristique", mais moi ça m'ennuie un peu. J'ai un peu grincé des dents sur un effet que je n'aime pas en général : la découverte d'une nouvelle info importante sur l'univers alors qu'on a déjà dépassé les 2/3 du roman (j'aime mieux avoir toutes les clefs très vite, et me rendre compte que "wouah, trop fort, j'aurais pu comprendre depuis le début mais je me suis fait avoir !" Quand des nouveautés arrivent trop tard, ça me gêne).



Ce que j'ai le plus apprécié : la relation Griffont/Isabel, où on découvre peu à peu les informations sur leur passé commun. C'est bien dosé, des émotions justes sans en faire des tonnes : très agréable. J'ai beaucoup aimé les chats-ailés (qui n'aimerait pas des chats-ailés ???) surtout leur capacité à lire en se couchant sur les journaux et autres ouvrages (génial !). L'utilisation des gargouilles est très sympa et la magie en général sonne très juste. Les combats et affrontements sont bien menés. Bref, comme je disais, il y a de bonnes choses !



D'une manière générale, j'ai plutôt passé un bon moment avec ce roman même si je n'ai pas eu le coup de coeur.

lundi 12 décembre 2011

Les affaires reprennent (ou pas)

Désolée de délaisser ce blog, mais j'ai une priorité familiale sur le feu (fin de cuisson prévue dans une quinzaine de jours, j'aime autant vous dire que ça passe avant à peu près tout, en ce moment).


Bref, de petites nouvelles ? Faisons un point écriture :


* Les corrections du tome 3 des fedeylins, "Sous la surface", sont terminées, validées, la couv' est prête, la mise en page en cours... on est bons de ce côté-là !


* Le tome 2 des Yeux de l'Aigle "La reine des nuages" a été corrigé suite aux retours de mes bêtas-chéries, envoyé à mon éditeur, et accepté dans la foulée ! (ouf). J'ai hâte de vous faire découvrir cette nouvelle histoire avec une bande de gamins attachants qui vivent des aventures palpitantes... Si tout va bien, le tome 1 devrait sortir au printemps. On essaye de trouver le bon illustrateur pour ce projet (ce n'est pas forcément simple !).


* Comme je m'ennuyais un peu (sic), j'ai également relu et corrigé le premier jet du tome 3 des Yeux de l'Aigle ("le dernier prisonnier") et envoyé aux bêtas.


Maintenant, je n'ai officiellement plus rien à écrire ni corriger avant quelques temps, histoire de m'occuper du dernier acte de ma trilogie familiale, m'en remettre et prendre le rythme.

Hélas, vous imaginez bien que mon cerveau tourne à plein régime (si, si, quand même) et que, du coup, je planifie tous les projets sur lesquels je veux travailler en 2012. Il y a de quoi faire !!!


En attendant, je me mets en mode "lecture", et il est donc possible que j'alimente de nouveau ce blog grâce à quelques fiches sur ma Pile à Lire qui descend doucement.

mercredi 23 novembre 2011

Samedi matin : Les Roches de Condrieu



Samedi matin, je serais de 9h à midi aux Roches de Condrieu (38370) : c'est un petit village de l'Isère qui a une particularité : un plan d'eau magnifique. Et pas n'importe lequel !

Eh oui, c'est dans ce village que j'ai passé les quelques années où j'ai écrit les 4 tomes de fedeylins (au moins les premiers jets et un certain nombre de versions !).


Je me souviens très bien de promenades où je m'asseyais au bord de l'eau pour m'imprégner de l'ambiance et des détails, des trèfles, des cailloux, des insectes...


Depuis, j'ai déménagé, mais ce village où j'ai passé d'heureuses années, garde une place à part dans mon coeur.


Venez découvrir (ou redécouvrir) cet endroit avec autant de plaisir que moi !

jeudi 10 novembre 2011

OUF

Oui, du soulagement, pour la fin des corrections du tome 3 ! J'attends le verdict, mais j'ai bon espoir que cette fois-ci soit la bonne.


Et maintenant, quoi ? Houlàlà, plein de choses !


Côté rencontres, un dernier salon le week-end du 19-20 novembre à Romans (avec une conférence le dimanche dont le thème est : "De la Terre à la Terre. Environnement, biologie, écologie. Réalité et fiction : qui dépasse l’autre ?" Tout un programme, non ?)


Le samedi suivant (le 26/11, donc) je serais le matin aux Libertés du Livre des Roches de Condrieu, un petit village de l'Isère qui a la particularité d'avoir un magnifique plan d'eau... et qui est l'endroit où j'ai écrit le premier jet de la tétralogie des fedeylins.


Côté écriture et corrections... je dois encore peaufiner le bonus du tome 3 (chuuuut, surprise !). Et puis il sera temps de replonger du côté des Yeux de l'Aigle. Au moins corriger le tome 2 d'ici la fin de l'année (ça me paraît jouable).


Côté bêta-lecture : je ne dis rien mais je me régale sur un nouveau manuscrit en cycle CoCyclics. J'avais raté la phase I, mais là, pas question de laisser filer la phase III (si vous ne comprennez pas un seul mot de ce paragraphe, rendez-vous sur le site du collectif).


Qui a parlé de se reposer déjà ? Hum.

samedi 5 novembre 2011

Les questions de Saé



"Je voulais savoir s'il était possible d'avoir quelques petits conseils (bien
sur dès que tu en auras le temps :)) sur la manière de débuter un roman car j'ai
toujours l'impression qu'il peut être amélioré et du coup je n'avance pas dans
mon écriture."




Question très intéressante, Saé, et je vais essayer d'y répondre à la lumière de ma modeste expérience.
De ce que j'ai lu*, le premier conseil que je peux te donner est : commence au plus près du début de l'histoire.
Ça paraît idiot, dit comme ça (comment le début du roman pourrait ne pas être le début de l'histoire ?) Eh bien, en fait, beaucoup trop de jeunes auteurs passent leurs 50 premières pages à nous exposer leur monde, comment il fonctionne, leurs personnages, etc. Mais l'histoire ne démarre vraiment que plus tard.
Bref, la première question à se poser est "où commence mon histoire ?" (pour les fedeylins, par exemple, j'ai vraiment hésité à conserver une grande partie du tome 1. Est-ce que j'avais vraiment besoin de commencer par la naissance de mon héros ? Mais, finalement, la réponse a été oui : il se passe des éléments clefs lors de cette naissance, et c'est là que tout se joue. J'ai donc conservé cette structure. Bien sûr, et heureusement, toutes mes histoires ne commencent pas à la naissance du héros !).

Le second conseil que je peux donner sur le début, c'est de ne pas hésiter à avancer, même si on en est pas tout à fait satisfait. La raison est simple : de toute façon, le début sera à réécrire une fois qu'on sera arrivé à la fin ^^.
Même avec la meilleure préparation du monde (et à moins d'être un génie capable d'écrire un premier jet parfait), quand on arrive à la fin de l'histoire (ou du tome), on connait mieux son univers, ses personnages, on maîtrise leur voix, on sait où et comment tout ça se termine avec précision. Je crois que pour CHAQUE roman que j'ai écrit, j'ai repris les 3 à 5 premiers chapitres en arrivant à la fin (même s'ils avaient déjà été beaucoup travaillés avant).
Bref, j'ai un proverbe pour ça : "mieux vaut écrire (mal) que ne pas écrire du tout" : au moins, on avance, et de toute façon, il sera bien temps de reprendre les passages qui ne vont pas par la suite !




"Et j'avais une 2ème question : Faut-il vraiment tout prévoir avant de
s'attaquer à l'écriture ?"



Là, ça dépend des personnes. Il n'y a pas de règle en la matière. Certains préfèrent suivre un synopsis, une trame précise, et avoir réfléchi aux détails de leur univers à l'avance (je fais partie de cette catégorie). D'autres se lancent avec une simple idée, sans savoir où ils vont.
Il y a des méthodes qui peuvent aider (comme la méthode flocon, par exemple), après, chacun prend le degré de détail qu'il veut (on peut avoir un synopsis d'une page, par exemple, là où un autre aura une trame détaillé chapitre par chapitre sur 5 pages...).
Que l'on prépare ou que l'on se lance au feeling, il n'y a pas de "bonne" solution : il faut trouver la sienne. Je connais des gens qui bloquent très vite et ne vont jamais au bout de leur histoire s'ils se lancent sans préparation. D'autres se retrouvent bloqués à cause d'une faille dans leur synopsis... Et, au contraire, certains seront hyper créatifs en se laissant porter par leurs personnages, et de petits chefs d'oeuvre qui naîtront grâce à une énorme préparation...
Il n'y a pas de recette miracle ! Le pire ? C'est que d'un roman à l'autre, un auteur n'aura pas forcement le même fonctionnement !


* Des livres intéressants à consulter quand on veut trouver des techniques, ou simplement réfléchir à sa façon d'aborder l'écriture :
- "Comment écrire de la Fantasy et de la SF" d'Orson Scott Card
- "Personnages et points de vue" du même Orson Scott Card
- "Ecriture, mémoires d'un métier" de Stephen King
- "La dramaturgie" d'Yves Lavandier

PS : sinon, pour avoir des clefs pour retravailler le début de son roman, il y a toujours la solution du bêta-lecteur ! Soit sur CoCyclics si le récit est du genre SFFF, soit sur le CoLecteur pour tous les genres !

samedi 29 octobre 2011

Tout ça, c'est la faute de mon mari.

Ne lui demandez pas, il dira le contraire, mais je pourrais déjà avoir terminé le tome 3. Voui.

Sauf que Môssieur joue la voix de la raison et m'oblige :


1) à me REPOSER. Dingue.

2) à faire autre chose (hum justement, j'ai de la lecture/ bêta-lecture qui m'attend)

3) à prendre du recul sur le texte pour que ma relecture soit plus efficace.

Pffff.


Vous y croyez, vous ?


Donc, j'ai terminé les corrections mais il me manque encore la relecture pour vérifier si tout va bien (il y a un point ou deux que je pense ajuster, donc elle ne sera pas superflue).


Bref, bref, tout ça pour dire que je n'enverrais rien à mon éditeur (que je salue au passage ^^) avant une bonne grosse semaine (au moins). Voilà.


PS : pendant que j'y suis, j'avais annoncé sur la page "me rencontrer" que je serais à Montreuil... ça ne sera finalement pas le cas (une sombre histoire de proximité d'un certain accouchement [le mien]).

dimanche 23 octobre 2011

Ça avance bien !

Mardi dernier, je vous faisais un petit point en chiffres autour de mes corrections du tome 3 des fedeylins (c'est l'article juste en dessous, c'est pas dur à rattraper pour ceux qui l'ont raté).


Eh bien, ce soir, je suis plus que contente. Voire ravie. Voire fière.

Je viens de boucler la seconde partie (vous savez, le tiers qui n'est pas vraiment un tiers). C'était le plus gros morceau des corrections et je viens de lui mettre misère.


*Danse de la joie*


Donc il ne me reste plus que la dernière partie, c'est à dire les 100 000 signes avec peu de choses à changer ! C'est cool !


Enfin, j'avancerai sans doute moins vite cette semaine (vacances de la toussaint = des enfants dans les pattes = moins de temps pour écrire), mais n'empêche que j'ai bon espoir de terminer bientôt !

mardi 18 octobre 2011

Au boulot !

Après un week-end de dédicaces intensives à St Etienne (si vous voulez avoir un aperçu de l'ambiance, vous pouvez faire un tour sur le blog de Dup de Book-en-stock), j'ai relevé mes manches et attaqué les corrections du tome 3 des fedeylins ("Sous la surface").




Malgré la grosse réécriture du printemps dernier (souvenez-vous), il y a encore pas mal de boulot. Heureusement, cette fois-ci, je sais où je vais, et j'ai suffisamment digéré le "pourquoi ça ne fonctionne pas tout à fait en l'état" pour avoir des clefs et rectifier le tir.




La première étape de remise à plat, déstructuration, restructuration et copiés/collés a été faite (je pensais en avoir pour deux semaines, j'y suis parvenue facilement en 2 jours... ce qui me rassure un peu).




J'ai corrigé le premier tiers (enfin, ce ne sont pas des tiers tout à fait égaux, disons pour parler chiffres que cette première partie tourne autour de 90 000 signes, la seconde - celle qui demandera le plus de boulot - fait actuellement 130 000 signes, la dernière autour de 100 000, mais celle-ci, c'est finger in the nose, presque rien à toucher). Bref, je suis plutôt contente.


Il ne me reste qu'un petit passage pour éliminer les répétitions qui traînent et je me pencherai sur le gros du tome (là, je vais moins rigoler).




C'est étonnant comme, il y a quelques semaines, j'appréhendais un peu ces corrections et finalement, ça roule tout seul (ou presque). C'est là que je me rends compte qu'à force, j'engrange de l'expérience.




Plutôt rassurant pour l'avenir ^^

lundi 10 octobre 2011

Lancement du tome 2 "Aux bords du mal"

Samedi, j'ai passé un excellent moment à la librairie Chapitre, place Bellecour à Lyon pour le lancement du tome 2. Il y a eu un peu de stress au départ (pour une question d'approvisionnement des bouquins) mais finalement tout s'est bien passé.

J'ai pu papoter avec chacun, c'était agréable !


Je suis ravie de voir que ce tome 2 est attendu, et que les lecteurs qui ont accroché sur le premier foncent tout droit (et avec impatience) sur ce nouveau volume ! J'ai également eu confirmation que la couverture plaît vraiment (moi aussi, je la trouve très réussie, même si j'aime autant celle du premier... chaque tome a son ambiance propre, et les couvertures les reflètent bien).


Prochain rendez-vous, ce week-end (samedi 15 et dimanche 16 octobre) à la fête du livre de St Etienne !

jeudi 6 octobre 2011

"Aux bords du mal" en librairie !

C'est aujourd'hui la sortie du tome 2 des Fedeylins ! L'aventure de Cahyl et Glark continue... et vous, les suivrez-vous jusqu'aux bords du mal ?


Pour vous convaincre, n'hésitez pas à lire les quelques chroniques déjà disponibles sur le net :









Et n'oubliez pas ! Rendez-vous samedi après-midi à la Librairie Chapitre (place Bellecour à Lyon) !

mardi 4 octobre 2011

Et un premier jet achevé, un !

Voilà, donc le tome 3 des yeux de l'aigle est écrit (du moins, il a l'ossature solide du premier jet, même s'il y aura encore des phases d'amélioration).


Il "pèse" finalement un peu plus de 98 000 signes (ce qui est un peu rageant car je visait un minimum de 100 000 !!!) ^^


J'ai l'impression qu'il manque un petit quelque chose, mais je n'arrive pas à savoir quoi. Enfin, j'aurais déjà une petite idée demain après le verdict de ma fille (première lectrice en chef de cette trilogie). C'est la première fois qu'elle va lire l'un de mes tomes en entier, je ne sais pas si ça va changer sa vision globale (pour le premier, elle avait lu chapitre par chapitre. Pour le second, en deux ou trois parties...). Suspens, donc.


Et puis, de toute façon, il faudra que le texte repose avant que je le relise "à froid". Si je n'ai toujours pas trouvé ce qu'il manque à ce moment là, mes bêta-lectrices de choc sauront m'aider !


Maintenant, j'ai droit à quelques jours de repos... avant de reprendre les corrections éditoriales du tome 3 des fedeylins !

samedi 1 octobre 2011

Prix Imaginales des collégiens

Ah les amis ! Que d'émotions cette semaine !


Entre la sortie du tome 2 des fedeylins qui se rapproche (c'est jeudi 6 octobre, on y est, là, on y est !), la fin du tome 3 des yeux de l'aigle (c'est fait, je vous en parle bientôt), le début du travail sur la couverture du tome 3 des fedeylins (ça va être magnifique)... et bien il y a aussi l'annonce officielle des Imaginales : "Les Rives du Monde" est sélectionné pour le prix des collégiens 2012 !


Pour en savoir plus sur le prix, suivez ce lien !


Je suis très fière de cette nomination. Et ravie à l'idée que de nombreuses classes vont se pencher sur mon roman.


En plus, j'adore ce festival. Peut-être parce que j'y ai déjà de beaux souvenirs... Entre le speed-dating de 2009, mes dernières Imaginales en touriste en 2010, et les signatures / conférences / télés de l'année dernière... Epinal résonne à mes oreilles comme une promesse de beaux moments !

jeudi 29 septembre 2011

Supercoptère et moi

Bon voilà, il est temps que je fasse mon coming out à propos d'un de mes secrets d'enfance.

(en même temps, c'est mon blog, je fais ce que je veux).


Alors, voilà, il faut que je vous avoue... quand j'étais petite, j'étais fan de... Supercoptère ! Oui.


Je serais absolument incapable de vous ressortir la moindre intrigue de ce qu'il se passait dans cette série, mais il y avait un crénom de beau gosse qui ne souriait pas souvent (Stringfellow Hawk) et un méchant hélicoptère noir de la mort qui tue (supercoptère, donc, si vous avez suivi). Sans oublier la formidable musique au synthétiseur, ah la la, que de souvenirs !




À partir de là - je devais avoir 7 ou 8 ans - je suis devenue fan des hélicoptères. J'avais même un jeu sur Atari (oui oui) avec un carton qu'on disposait autour du clavier pour transformer les touches en commandes d'hélico.


Bref, vous voyez l'idée.


Pourquoi je vous parle de tout ça aujourd'hui ? Parce que je suis en pleine course-poursuite en hélicoptère dans le tome 3 des yeux de l'aigle ! Autant j'avais conscience de certaines références (il y a quand même un personnage que j'ai failli appeler Stringfellow pour sa ressemblance avec Jan-Michael Vincent ^^ mais finalement je me suis abstenue : trop dur à prononcer ! Sinon, je savais aussi du départ qu'il y aurait un hélico...) autant je ne découvre (me souviens ?) que maintenant que oui, effectivement, à 8 ans, je voulais être pilote d'hélicoptère.



Je dis souvent qu'on met forcément une part de soi dans ce qu'on écrit, que ce soit conscient ou pas. Ben, là, clairement, j'ai de l'inconscient qui ressort... et j'avoue que je m'éclate avec mes héros ! (enfin, eux sont plutôt mal en point, pour l'instant).


Je viens de dépasser la barre des 80 000 signes (sachant que je vise entre 100 et 120 000), alors ça sent la fin ! Encore quelques jours de travail et j'aurais un premier jet... qui ne demandera qu'à être relu et corrigé !

mercredi 28 septembre 2011

Les bonus du tome 2

J'ai reçu aujourd'hui mon exemplaire définitif du tome 2 des fedeylins "Aux bords du mal" (qui sera en librairie dans une semaine, le 6 octobre).

Autant vous dire que j'ai sauté partout (c'est une image, en vrai je me suis assise sur mon canapé) en ouvrant l'enveloppe et en découvrant toutes les petites finitions dont nous avions parlé avec mon éditeur... Je suis vraiment très fière de ce que ça rend.

Au delà du contenu, c'est un très beau roman.

En exclusivité mondiale pour vous qui suivez ce blog, voici un aperçu de ce qui vous attend...



video


Vous découvrirez des bonus forts sympathiques, comme la carte du Vaste Monde (ou du moins, une partie qui nous intéresse dans ce tome), et des annexes sur les différentes castes fedeylins !

jeudi 22 septembre 2011

Il est venu le temps du compteur de siiiiignes...

(pardon, il est tard, tout ça. Si vous croyez que c'est facile de trouver le titre d'un billet de blog, vous, hein).

J'ai donc repris le travail sur les yeux de l'aigle. Après la préparation en méthode flocon (que j'ai un peu simplifiée, cette fois, j'avoue, je ne l'ai pas fait vraiment jusqu'au bout), j'ai attaqué la rédaction de ce fameux Tome 3 ("Le dernier prisonnier").

Déjà plus de 20 000 signes au compteur (pour un tome qui devrait tourner entre 100 et 150 000 signes, je trouve ça pas mal).

Je vais essayer de garder/reprendre le rythme d'un chapitre par jour et normalement le premier jet devrait être bouclé en moins de quinze jours.

C'est quand même incroyable comme la partie de rédaction pure est toujours la plus courte. Les récherches, la préparation, les corrections, tout ça... c'est beaucoup plus long. Enfin, l'avantage c'est que je prends autant de plaisir aux phases de préparation et de rédaction (un peu moins aux corrections, j'avoue, mais ça fait partie du job).

Sinon, à part ça, le salon de Nancy a été une belle expérience : des gens (autres auteurs, libraires, lecteurs et futurs lecteurs) très gentils, une bonne ambiance sur le salon, une très jolie ville... je ne regrette pas du tout le déplacement !

Le prochain salon, c'est celui de St Etienne (15 et 16 octobre), mais avant ça, il y a la sortie du tome 2 des fedeylins ! On y est presque !

C'est passé vite, non ?

vendredi 16 septembre 2011

Des flocons pour le dernier prisonnier...

Cette semaine, j'avance doucement sur la préparation du tome 3 des yeux de l'aigle : "Le dernier prisonnier".




J'applique, comme pour les deux premiers tomes, la "méthode flocon" dont j'avais déjà parlé. Pour l'instant, ça marche pas mal (sauf que j'ai retrouvé dans mes notes des éléments pour le tome 2 que j'ai oublié d'intégrer, donc c'est un peu rageant, mais c'est rattrapable). Enfin, j'avais déjà toute la trame détaillée chapitre par chapitre, mais cette méthode flocon me permet d'aller plus loin dans le détail (surtout pour creuser chaque personnage), donc je continue.



Je devrais pas mal avancer ce week-end lors de mes trajets de train... et oui, rappelez-vous, je suis à Nancy pour Le livre sur la place ! Rendez-vous là-bas pour ceux qui le peuvent !

mardi 13 septembre 2011

Une première chronique d'Aux bords du mal !

Pour ceux qui veulent découvrir un premier avis sur le tome 2 des fedeylins, c'est chez Acr0 !



Je suis vraiment contente parce que j'ai l'impression que ce que je voulais faire pour ce tome a été reçu de la bonne façon... si tous les lecteurs aiment autant, mon petit coeur d'auteur va faire des bonds !!!


Et n'oubliez pas : rendez-vous ce week-end à Nancy pour ceux qui peuvent passer !


vendredi 9 septembre 2011

Pendant ce temps, du côté des yeux de l'aigle...

Alors que nous sommes à un peu moins d'un mois de la sortie du tome 2 des fedeylins (les premiers avis ne devraient pas tarder, d'après mes sources facebookestes, suspens, suspens), il est temps que je vous annonce de bonnes nouvelles du côté des yeux de l'aigle...


La trilogie sera publiée chez Gründ !


J'ai reçu (et signé) mon contrat, donc ça y est, c'est officiel !

En plus, si tout va bien, le premier tome devrait sortir rapidement (au printemps 2012). Je suis vraiment contente pour cette histoire que j'aime beaucoup.

Ce sera un format poche (comme "les chevaux magiques", ou "Nada Solstice" par exemple, dont je vous ai déjà parlé sur ce blog) à destination des enfants de primaire (dès qu'ils peuvent lire tout seuls, en fait).


J'ai eu un peu le vertige (dans le bon sens) en réalisant que dans deux ans, j'aurais 7 romans en librairie ! Tout se passe bien de ce côté là, je n'aurais pas pu rêver mieux.

(Et en même temps, plus j'avance dans ma vie d'auteur publiée, plus tout ça me paraît normal... ben oui, j'écris des bouquins pour qu'ils soient un jour lus, je les soumets à mon éditeur pour qu'il les publie... même si le "non" est toujours possible, je sais que le "oui" l'est également !).


Donc, pendant que je vous postais toutes mes fiches de lecture de l'été, l'air de rien, j'avançais sur le tome 2 des yeux de l'aigle. Il me reste encore quelques ajustements avant son départ en bêta-lecture (toujours une bonne bêta-lecture pour vérifier que l'histoire passe de la façon dont on voulait). Et puis, je m'attelle au tome 3 ! (il y a des scènes dedans que je suis impatiente d'écrire ^^ C'est sans doute la raison qui me pousse à m'y mettre rapidement, parce qu'en vrai, j'ai le temps !).


À part ça, avez-vous fait un tour sur la page "me rencontrer" ? J'ai mis à jour les différents salons auxquels je participerai cet automne !

mercredi 7 septembre 2011

[Lecture] La stratégie Ender, Le cycle d'Ender 1, Orson Scott Card

J'avais beaucoup entendu parler de cette histoire (que ce soit parce qu'elle a reçu les prix Nébula et Hugo du meilleur roman en 85 et 86, ou parce qu'Orson Scott Card en parle dans ses ouvrages "Comment écrire de la Fantasy et de la SF" et "Personnages et Points de vue") et j'avais hâte de me faire ma propre idée...



C'est bien simple : c'est un coup de coeur ! J'ai vraiment adoré.



C'est un one-shot (comment on dit en français ? Roman tout seul ? En un seul tome ? Bref) mais on sent qu'on peut poursuivre l'aventure encore un peu (et, en l'occurence, il y a 4 ou 5 bouquins qui suivent, mais franchement, on peut ne lire que le premier sans problème).


Enfin, apparemment, les avis sur les suites sont mitigés. Ce qui me fait me dire qu'Orson Scott Card est particulièrement fort pour les début, mais pas forcément sur la durée (même impression de début génial et de suite qui baisse en régime dans le cycle "Alwin le faiseur"). Je me ferais, là aussi, ma propre opinion bientôt !



Bref : dans tous les cas, un roman à lire d'urgence si vous ne l'avez pas encore fait !

mardi 6 septembre 2011

[Lecture] Le Dieu noir, Les élus du Changelin II, Greg Keyes



Suite et fin du cycle des Elus du Changelin (voir mon avis sur le tome 1 "Les enfants du fleuve").



J'avoue que j'ai eu un petit peu de mal à me rappeler de tous les tenants et aboutissements du tome 1 que j'avais lu il y a un an (même s'il m'avait laissé une forte impression). Bref, il m'a fallu un moment pour me remettre vraiment dans l'histoire (mais sur 730 pages, ça va, on a le temps de s'y replonger doucement).



Et une fois que j'étais repartie aux côtés des héros, zouplà, j'ai été emportée jusqu'au bout sans m'en rendre compte. Je suis toujours aussi fan de Greg Keyes, qui sait si bien boucler ses histoires au point qu'on a envie de relier le cycle entier quand on a terminé (ça m'avait fait la même chose pour le cycle "Les Royaumes d'épines et d'os").



Des portes bien fermées, une petite larme, l'impression que les personnages sont des amis avec qui on a partagé un beau moment, un beau voyage à leurs côtés (alors que moi j'étais peinarde sur mon transat au bord de la mer pendant qu'eux pisaient le sang et traversaient mille dangers... ^^). D'ailleurs, je ne regrette pas d'avoir attendu un an pour lire ce tome 2 : j'avais lu le premier également au bord de la mer pendant mes vacances l'année dernière, et l'eau a tellement d'importance dans cette histoire que recommencer donne à la lecture une dimension différente.



Bref, je me suis régalée !



À demain pour la dernière fiche de lecture de l'été !

lundi 5 septembre 2011

[Lecture] De bons présages, Terry Pratchett & Neil Gaiman

J'ai toujours un peu de mal avec les romans qui se veulent humoristiques (c'est comme si je voyais clignoter des panneaux "riez ici"). En général, ça me fait peu d'effet.



Mais j'avoue que là, l'histoire en elle même se tient bien, même sans les touches d'humour, et, qu'à force, je me suis surprise à éclater de rire (c'est donc que ça marchait quand même !).



Au final, j'ai passé un excellent moment avec ce roman plein de bonnes idées. À recommander !

dimanche 4 septembre 2011

[Lecture] Trois romans qui m'ont moins emballé que les autres

Comme il n'est jamais facile de parler des romans que l'on a moins aimé (surtout quand on n'est pas critique littéraire, comme moi) on va appliquer la méthode de la bande épilatoire : on fait ça vite, comme ça c'est moins douloureux.


* "Aux frontières de l'Aube" de Guillaume Fourtaux



Encore un roman passé par CoCyclics ! Mais cette fois-ci, j'aurais du me méfier : je sentais bien que ce n'était pas le genre d'histoire que j'aime en général et le fait de connaître la personne qui l'a écrit ne suffit pas à passer outre... bref je n'aurais pas du me forcer puisque je ne suis pas du tout entrée dans l'histoire. Dommage.


* Résurgences, d'Emmanuelle Maia



Je suis super embêtée parce que j'adore Emmanuelle (qui m'a bêta-lu les Fedeylins alors que la fantasy n'est pas DU TOUT son genre) et que j'avais plutôt bien aimé "La croix du néant", son premier roman.



Mais là, je ne sais pas. Je devais être en mode bêta-lectrice-berserk. Je voyais la ficelle, la colle, et tous les trucs d'auteurs que je connais maintenant. Je n'ai pas réussi à passer outre.



Depuis, j'en ai discuté avec d'autres gens qui l'ont lu et ils m'ont presque convaincue de reprendre ma lecture là où je me suis arrêtée... je m'y replongerais peut-être un jour.


* La Voie du Sabre, Thomas Day



C'est un livre qui m'a très vite fait grincer des dents.


Je ne suis pas du tout sensible à la façon de présenter l'histoire. Et j'avoue que l'avant-propos qui explique ce qu'on va lire + le lexique en japonais auquel il faut se rapporter à presque chaque page (j'exagère), ne m'ont pas aidée à entrer dans l'histoire. Bref, j'ai abandonné peu après la page 60, car j'ai décidé d'arrêter de me forcer quand vraiment je sens qu'à un moment où à un autre, j'aurais envie de jeter le livre contre un mur.



Voilà. À demain pour d'autres livres qui m'étaient plus adaptés !

samedi 3 septembre 2011

[Lecture] Specials, Scott Westerfeld



Je vous avais déjà parlé de mon coup de coeur sur le tome 1 de ce cycle, "Uglies", ainsi que de ma lecture un tout petit peu plus mitigée du tome 2, "Pretties". Ce tome 3 retrouve un rythme sans temps mort, d'une belle qualité !



Autant vous dire que je l'ai dévoré en un trajet de train (5h, quand même, hein, pas un Lyon-Paris) avec grand plaisir !



Bref, c'est de la bonne ! Allez-y ! (j'adore définitivement la littérature Young Adult de cette qualité).

vendredi 2 septembre 2011

[Lecture] Notes 1, Born to be a larve, Boulet




Une fois n'est pas coutume, pas un roman cette fois-ci, mais une BD (enfin, un condensé de post de blog BD en bouquin).



Vous ne connaissez pas Boulet ? (dénoncez-vous, vous ne devez pas être nombreux). Je vous encourage vivement à faire un tour sur son blog. J'adore !



Donc, forcément, j'ai adoré ces Notes (1er volume) qui font partie des archives du début du blog.



Mon seul regret ? Ne pas avoir pu les faire dédicacer aux Imaginales (mais en même temps, il y a une telle demande qu'il applique le principe d'une dédicace par personne et on en a demandé une pour le fiston d'un ami encore plus fan que nous et qui ne pouvait pas se déplacer jusqu'à Epinal).



Notez (ah ah) qu'il a au moins cinq tomes des Notes déjà sortis et que la bibliographie de Boulet ferait frémir et baver n'importe quel portefeuille.

jeudi 1 septembre 2011

[Lecture] Contes Myalgiques II, Nathalie Dau

J'aurais toujours un rapport particulier avec ce recueil, puisqu'il se trouve qu'une nuit, il y a quelques semaines, je me suis fait une insomnie terrible (alors que bon, ce n'est pas mon genre, normalement). Bref, j'étais là, les yeux grands ouverts, sans avoir sommeil, et j'ai fini par me lever et me poser devant ma Pile à Lire.


J'ai pioché les Contes Myalgiques II, dont j'avais lu les premières nouvelles avant les Imaginales. J'avais un plutôt bon souvenir des Contes Myalgiques I (même si je n'ai pas adhéré à tout) et Nathalie Dau m'avait prévenue que ces nouvelles là étaient plus sombres... ça c'est sûr !


Dans l'ensemble, je les ai trouvé équilibrées. Très différentes les unes des autres, et en même temps avec des liens communs qui rendent l'ensemble homogène. Certaines m'ont fait sourire. D'autres me reviennent encore parfois en tête tellement Brrrr.


Cette ambiance sombre, alors que je lisais dans une maison endormie, voyant peu à peu l'aube se lever, restera toujours liée à mon souvenir de ce recueil (et dès qu'on ajoute de l'affectif à une lecture, on s'en souvient).

mercredi 31 août 2011

[Lecture] Les Pousse-Pierres, Arnaud Duval

Ah ah ! Voilà un roman que j'attendais depuis longtemps ! Tout simplement parce que je l'avais lu bien avant qu'il ne rencontre son éditeur.



Arnaud Duval est passé, comme moi, par le collectif CoCyclics. Quelques temps après son cycle, il a beaucoup retravaillé son roman pour en faire une version plus courte, un peu plus centrée sur les personnages ados (ce qui fait que le roman passe très bien en "young adult"). Bref, moi qui lit peu (pas ?) de SF, je me suis portée volontaire pour le lire avec l'oeil du néophyte... et j'ai été embarquée par les personnages et leurs aventures (oui, parce que c'est d'abord un roman d'aventure avant d'être de la SF).



J'ai pris tout autant de plaisir (peut-être même plus) à le relire en version "livre", j'ai versé mes petites larmes et vibré de nouveau...

Bref, à conseiller aux jeunes, aux moins jeunes, amateurs de SF ou non... un vrai coup de coeur !


Vous pouvez faire un tour sur le site des éditions du Riez pour en savoir plus ou, si vous l'avez déjà lu, profiter des scènes coupées en bonus sur ce site !

mardi 30 août 2011

[Lecture] L'héritage des Darcer, Marie Caillet





Après Ayesha et La Cité Noire, deux romans aux univers plutôt sombres (quand même), j'ai opté pour un roman jeunesse histoire de respirer un peu dans mes lectures (non pas qu'un roman jeunesse ne peut pas être sombre, mais disons, pas de la même manière).



J'étais assez curieuse de cette histoire, surtout car c'est le roman qui a gagné le concours Michel Lafon (vous vous souvenez peut-être, si vous suivez ce blog depuis longtemps, de ma réaction à la suite de l'annonce des 5 finalistes... heureusement, les mois suivants se sont révélés plus positifs, et, au final, mon histoire se termine bien puisque les Fedeylins sont maintenant en librairie et que j'ai la chance d'avoir signé avec une chouette maison d'édition).





J'étais également curieuse car j'ai eu l'occasion de croiser Marie Caillet soit virtuellement par forum, ou en vrai (on a même partagé une conférence aux Imaginales) et que c'est une personne fort sympathique.





Alors, l'héritage des Darcer, de quoi ça parle ? D'une famille à la fois bénie (chaque héritier a le "don d'aile" c'est à dire le pouvoir de se transformer en un animal ailé [mais sans le choisir et toujours le même]) et maudite (le premier roi a du s'enfuir en cachant son trésor et les héritiers suivants ne découvrent qu'ils descendent de ce roi qu'assez tard... quand il leur est demandé de partir à la recherche du trésor pour reconquérir le trône).




J'étais d'ailleurs assez gênée que 5 ou 6 générations abandonnent femmes et enfants sans se poser de questions... mais c'est sans doute volontaire, puisque tout l'intérêt c'est que Mydria (l'héroïne, 16 ans, dernière héritière, donc) elle, refuse la quête.





Il y a de bonnes idées dans ce roman (le don d'aile notamment est très bien utilisé, la résolution des énigmes autour du trésor aussi) mais d'autres choses m'ont gêné (l'histoire d'amour par exemple, est un peu facile, et il manque des éléments pour que ce soit vraiment crédible. Des choix de l'héroïne ne m'ont pas convaincue. Et je crois que la goutte d'eau a été un personnage mort 20 pages plus tôt qui reprend la parole lors d'un dialogue en groupe).






Bref, je suis plutôt mitigée. Ce n'est pas un mauvais livre, mais je ne peux pas dire que j'ai aimé en bloc. Enfin, dans tous les cas, je suivrai le parcours de Marie Caillet, avec sans doute plus d'exigeances pour son prochain roman (pression, pression).

lundi 29 août 2011

Retour de vacances

Je suis de retour après des vacances bien méritées (si, si). Autant vous dire que j'ai bien déconnecté et qu'il va me falloir un peu de temps pour retrouver mon rythme de travail... Mais comme promis, je réactive ce blog pour lui faire reprendre quelques couleurs (vous ne le trouvez pas pâlot, vous ?).


Bref : deux objectifs. Pour commencer, poster des fiches indépendantes sur la dizaine de bouquin que j'ai lu au mois d'août (je vais essayer d'en poster une par jour). Et puis remettre à jour ma page concernant les dédicaces et salons : les affaires reprennent !


J'espère que, pour vous, les vacances se sont bien passées et que vous êtes prêts pour cette nouvelle année (si, même quand on ne va plus à l'école, arrivé le mois de septembre, c'est quand même une nouvelle année qui commence. D'ailleurs, j'ai fait les fournitures scolaires, je me suis acheté de nouveaux post-its pour annoter mes manuscrits et pis des zolis stylos pour mes dédicaces ^^).


Donc je vous dis à demain pour une première fiche de lecture !

vendredi 5 août 2011

Deux étapes




Première bonne nouvelle : j'ai terminé le premier jet du tome 2 des Yeux de l'Aigle, "La reine des nuages" ! Au final, 158 000 environ. Et un verdict de ma fille plus qu'encourageant : elle réclame le tome trois ^^


Alors maintenant ? Avant de relire et corriger tout ça, je vais laisser reposer un peu...


Et, en attendant, deuxième bonne nouvelle, je vais relire pour la toutpleintième fois le tome 2 des Fedeylins, mais cette fois-ci, sous format presque définitif !



J'ai déjà feuillé rapidement, et vous savez quelle est la page que je préfère déjà ?



Celle où il y a écrit "Du même auteur" ^^
Ça le fait grave !

lundi 25 juillet 2011

Check point

Petit point à mi-parcours sur le tome 2 des yeux de l'aigle : je prends toujours autant de plaisir à faire vivre ces personnages, il y a des passages pas faciles (beaucoup d'explications à apporter), d'autres très punchy (beaucoup d'action, oh là là), bref, ça avance.


J'en suis donc approximativement à la moitié (dans les 77 000 signes pour les fans des compteurs [et histoire de faire râler les autres ^^]).


Ma fille, qui est ma première lectrice sur ce coup-là, a déjà lu les 6 premiers chapitres et les a validés (même si je sens une pointe de moins d'entousiasme par rapport au tome 1... peut-être faussée).


Bref, il y aura du travail en relecture et corrections (normal) mais j'ai déjà une bonne base. Et j'espère continuer mon rythme d'un chapitre par jour, pour terminer d'ici début août.

mercredi 20 juillet 2011

(ou pas)

C'est terrible, les amis ! Mon nouveau fournisseur d'accès est formidable et efficace... a tel point que je n'ai pas eu de coupure du net du tout !


Pourquoi c'est terrible ? Ben parce que je m'étais préparée psychologiquement à ne rien faire d'autre qu'écrire non stop, me plonger à fond dans mon nouveau roman sans distraction possible... Argh.


Donc, bref, je vais faire comme si je n'avais pas encore de connexion, je délaisse le blog encore un peu, je ne parle à personne, et j'avance sur "la reine des nuages" !


Si on vous demande où je suis, dites que vous ne savez pas ! Promis, je vous chouchoute après.


PS : OK, je fais des pauses de temps en temps aussi.

lundi 18 juillet 2011

Coupure du net

J'ai une bonne et une mauvaise nouvelle pour vous.


La mauvaise d'abord : dans moins d'une heure, on me coupe internet pour une durée indéterminée (oui, je sais, ma vie est un enfer, je ne sais pas si je vais survivre, tout ça).


La bonne nouvelle ? C'est que pendant que je serais coupée du monde, je vais pouvoir écrire le tome 2 des yeux de l'aigle ! Et ça, c'est chouette !


Bref, j'espère avoir plein de bonnes choses à vous raconter quand je serais de nouveau connectée. Et, tiens, je pourrais me lancer dans un nouveau "meme" histoire de poster une fois par jour sur le blog pour lui redonner un peu de pêche (parce que je le trouve pâlot, là).


A très bientôt, j'espère !

mercredi 13 juillet 2011

Dernières lectures

Ou plutôt, les lectures de ces deux derniers mois... oui, je suis en retard.

Hunger Games, T3, La révolte, Suzanne Collins





Alors, c'est une très bonne conclusion à la trilogie, on retrouve bien l'ambiance et les personnages. Leur évolution est bien menée... Personnellement, j'ai beaucoup aimé (j'ai pleuré une fois ou deux, d'ailleurs).

Un seul regret, il me manque l'effet d'arène qui était quand même une réussite sur les deux premiers (là, sans spoiler, c'est suggéré de manière artificielle, ça fonctionne moins bien).

Grosso modo, je suis un peu moins emballée par ce tome 3 que par les deux premiers, mais c'est surtout parce que j'ai adoré (vraiment vraiment) les deux autres tomes...

Bref, si vous n'avez pas encore lu Hunger Games : foncez !

Bonus : le film est en préparation. D'un côté, j'ai peur de l'adaptation, d'un autre côté, j'ai hâte.






Ecosystématique de fin du monde, Anthony Boulanger





C'est un recueil de nouvelles très varié que j'ai eu le plaisir de découvrir.

Quelques textes sont très pointus en SF (et du coup m'ont moins touchée), d'autres avec des références que je ne maîtrise pas (Lovecraft...), mais à part ces petits points (qui ne sont finalement pas trop graves pour un recueil de nouvelles, vu que celles qui ne plaisent pas, hop, on peu les passer) tous les autres textes sont vraiment originaux, bien écrits, et permettent de passer un bon moment.

Les titres des nouvelles qui m'ont le plus touchée ?
* Les révolutions du Serpentaire
* Le délitement de la licorne
* Reborn
* Elec et Mat
* Wasteworld





Cyclones, nouvelle graphique de Karim Berrouka (peintures de Bruno Leray)





J'avais déjà eu l'occasion de mentionner la collection "bulle d'univers" à plusieurs reprises ("L'ombre de l'arbre abattu" de Li-Cam entre autre ou "El Levir" d'Alain Damasio, par exemple) et j'aime toujours autant le principe : une nouvelle illustrée avec une mise en page adaptée aux illustrations et au texte.



Dans le cas de Cyclones (où l'on découvre le point de vue de 6 clones du même Georges après une expérience et de sa façon de vivre [mal] la situation), j'ai un peu moins accroché aux illustrations. Par contre, le texte est très fort, et l'idée d'avoir un chapitre par clone est excellente (j'espère que ce n'est pas trop un spoiler, mais en fait on le comprend vite).



Ce que j'ai préféré ? Avoir un personnage principal multiple qui a un prénom... pluriel !






Ayesha, la légende du peuple turquoise, Ange (intégrale de la trilogie "Les trois lunes de Tanjor")






Voilà un excellent livre. J'irais même jusqu'à dire que la première partie (premier tome dans l'édition en tomes) est PARFAITE. La façon d'introduire les informations sur le monde, la caractérisation des personnages, le point de vue, whaou. Je prends des leçons en lisant ce genre de livres.
Sur les deuxièmes et troisièmes parties, j'ai un peu moins pris une claque, mais c'est quand même vachement bien.

Bref, lisez-le si ce n'est pas déjà fait !

La cité noire, Thomas John







Comme pour tous les romans de grenouilles, j'ai toujours un peu peur avant d'ouvrir le livre... et si ça ne me plaisait pas ?
Mais dans le cas de "La cité noire", pas de problème : dès le début, on est embarqués par les personnages. C'est un roman dont les pages s'enchainent vite, ou on se demande toujours comment ils vont s'en sortir (ce qui n'est pas toujours le cas). Bref : une histoire de qualité.

Seul bémol lié à mon cas personnel : c'est sombre. Trop sombre pour moi (quand je lis en regardant à travers mes doigts pour ne pas voir, c'est que c'est un peu trop dur pour mon petit coeur de lectrice sensible). Heureusement, ce n'est pas le cas de la majorité des lecteurs ! (et l'envie de connaître la fin permet de passer outre. Mais j'ai du me blinder parfois).



Voilà pour l'instant !




Je continue mes lectures, je fais descendre la P.A.L, et en même temps les affaires reprennent côté écriture (boulot autour de la grammaire ludique en ce moment, et tome 2 des Yeux de l'aigle à partir de la semaine prochaine !)

samedi 2 juillet 2011

Nomination à un prix !

Alors que je ne vais pas tarder à me remettre à écrire (si je vous dis que ça me démange depuis quelques jours et que je me "force" à ne rien faire, vous y croyez ?) je viens de découvrir que "Les Rives du Monde" est sélectionné pour le prix du roman fantastique 2011-2012 du pays de Landivisiau.


J'avoue, je ne connaissais pas ce prix, donc je suis toute surprise. Mais drôlement contente parce qu'a-priori, ça va être l'occasion pour des collégiens et lycéens de découvrir Fedeylins (si j'ai suivi, il y a un lien entre les écoles de la région, les bibliothèques et une librairie).


Bref, c'est chouette !


Ce roman continue sa vie sans moi, j'avance sur autre chose mais on m'en parle toujours (à des moments où je ne m'y attends pas du tout, comme ce petit bonhomme de 8 ans qui s'est planté devant moi tout à l'heure au barbecue du foot de mon fiston et m'a lancé un "alors comme ça, tu écris des livres ?" avec un aplomb qui m'a étonnée ! Eh oui, maintenant, tout le monde le sait !).


En même temps, je me souviens du contrat moral que j'ai passé avec ce roman. Quand je l'ai cherché, je me suis dit "si je dois n'en écrire qu'un, si je dois y passer des années, si on doit m'en parler toute ma vie sans que je me lasse, si je dois en être fière quand j'aurais plus de 70 ans... Quel sera ce roman ?" Et, bon, ben, c'est Fedeylins.


Jusque-là, le contrat est rempli. Je ne m'en lasse toujours pas.

Rendez-vous dans une quarantaine d'années pour voir si j'en suis toujours fière !

jeudi 23 juin 2011

Tome 3 : terminé !

Ouf, les corrections sur le tome 3 des fedeylins sont terminées (enfin, jusqu'à la prochaine fois, hein, il y aura encore plusieurs vagues de corrections d'ici les ultimes avant publication).




Maintenant, je me fais une bonne pause bouquins / famille / DVD's, jusqu'en juillet... où je me lancerai dans le tome 2 des Yeux de l'aigle. Nom de code : "La reine des nuages". J'ai hâte !







jeudi 16 juin 2011

Je te délaisse, lecteur

Oui, j'avoue, je ne blogue pas assez.


Mais il faut dire, pour ma défense, que j'ai découvert un petit souci de chronologie sur le tome 3 et que je dois rectifier tout ça. Moi qui croyais avoir de l'avance, je suis encore dans les temps mais pas de beaucoup.

Enfin, ça va, c'est identifié et rectifiable.


Sinon, j'en suis aux corrections de forme, les bricoles qui traînent, les adverbes à alléger, etc.


Bref, je n'ai pas trop le temps de relayer les dernières chroniques (elles sont chouettes, lisez-les !) et je pense à vous, mais là, j'avance !

mercredi 8 juin 2011

Tadaaam ! La couverture du tome 2 !



"Aux bords du mal", parution prévue le 6 octobre 2011 !


Encore une magnifique couverture de David Revoy...

mardi 7 juin 2011

Quelques liens

Une petite mise à jour : de nouvelles chroniques, un petit passage à la télé, et même un blog dessiné !

* La chronique de Spoky
* Sur Avides lectures
* Le blog d'Olya
* Sur Questions SFFF


Pour voir mon passage sur France 3 Lorraine en direct, quand je parle du Speed-dating des imaginales : c'est par là.

Et un super blog dessiné où on parle aussi des Rives du Monde ! Ça s'appelle M.E.U.F [Marre d'Etre Une Fille] et je lui souhaite plein de succès, parce que je suis fan de son style.

mardi 31 mai 2011

Quelques images d'Epinal

Les Imaginales, c'est toujours un beau moment. J'adore ce festival.



Et, franchement, cette année, en passant de l'autre côté de la table de dédicaces, et bien je trouve ça encore mieux.







J'ai donc dédicacé (beaucoup) avec grand plaisir. Je commence à être plus à l'aise pour parler du roman en quelques mots (et ça à l'air de plaire, même à ceux qui n'en avait pas entendu parler). J'ai eu la joie de rencontrer des lecteurs qui attendent la suite avec impatience, et des futurs lecteurs qui avaient gagné le roman dans divers concours.




De beaux moments, très sympathiques !








J'ai également participé à des conférences/tables rondes (ci-dessus, avec Samantha Bailly, prix des Lycéens pour "La langue du silence", et Marie Caillet, gagnante du concours Michel Lafon pour "L'héritage des Darcer" - ci-dessous avec Paul Beorn, auteur de l'excellent dyptique "La Pucelle de Diable-Vert")



Ce n'est pas un exercice facile, mais je m'en suis sortie !





Et puis, je suis passée à la télé ! Sur France 3 Lorraine, en direct, vendredi midi, pour parler du Speed-dating, la fameuse rencontre entre éditeurs et jeunes auteurs organisée par le festival.




J'ai également eu l'occasion d'accompagner les candidats de cette année (et j'espère avoir permis qu'ils se présentent face aux éditeurs avec un niveau de stress relativement bas).






Les Imaginales, ça a bien sûr été l'occasion de retrouver la mare en force (entre 30 et 40 grenouilles, c'est impressionnant !). Une AG très émouvante, un pique-nique ensoleillé et une séance photo entre permanents qui restera dans mes souvenirs pour longtemps.





Mon éditeur est venu me faire un petit coucou, et alourdir mes valises d'une tonne de papier avec des notes dessus (les dernières (?) corrections du Tome 2).
Et oui, à vous qui piaffez d'impatience de connaître la suite, elle était là, sous vos yeux ! (Muhahahaha !)




J'ai également rencontré de nombreux auteurs, des gens que je suis sur facebook (ou ailleurs) et à qui je n'aurais pas osé bredouiller plus de trois mots il y a un an ou deux... eh bien là, conversations passionnées dès le petit déjeuner, petits mots glissés entre deux portes, un accueil évident du métier... L'impression qu'on me tape dans le dos avec un sourire bienveillant et un "bienvenue au club" encourageant. Je pensais devoir faire mes preuves pour entrer dans le clan des auteurs, et en fait, c'est déjà fait. Mon nom est sur la couverture. Je suis là.



C'est incroyable (et agréable).





Et que dire de Robin Hobb ? La gentille incarnée. Une belle personne. Avec une philosophie de vie que j'aimerais partager. J'ai eu l'occasion de bien discuter (et rire) avec elle. Nous nous sommes même donné rendez-vous dans un café new-yorkais quand mon roman serait traduit aux Etats-Unis (on peut rêver ! Mais ça fait du bien de rêver avec la personne que l'on considère comme un maître dans son domaine).



Bref, je redescend doucement de mon nuage (la fatigue aide) et je retrouve mon quotidien avec ce contre-coup propre aux salons.






Quel bonheur tout de même ! Vivement l'année prochaine !

mercredi 25 mai 2011

Entêtes de chapitres

Avant de partir pour Epinal, un petit point sur les fedeylins.

D'abord, au détour du net, je découvre qu'on en parle au Canada !
Plutôt chouette, non ?

Sinon, j'avance bien dans mon travail sur le tome 3, à vrai dire, j'ai presque terminé le gros oeuvre. Il me reste quelques passages coupés à réinsérer aux bons endroits avec les transitions qui vont bien, et puis je pourrais attaquer une grosse relecture annotée. Je suis dans les temps, tout va bien.

Mais mon remaniement m'a entraîné à fractionner les chapitres. On passe donc de 8 gros chapitres à 25 plus petits.
Le souci ?
Ben, vous savez, les petits textes en début de chapitre ? Ces extraits qui permettent d'en apprendre plus sur l'univers, de le compléter, tout ça ?
Et bien, il m'en manque. Pas loin d'une dizaine.

Etonnamment, je sèche. D'habitude, je les écris plutôt au début, avant d'écrire le tome lui-même. Il m'est arrivé de devoir en rajouter quelques uns, sans problème.
Là, il m'en manquait 17 et j'en ai déjà ajouté 9.

Donc, tout ça pour dire que si vous avez des envies, des questions, des points que vous souhaiteriez voir approfondis, n'hésitez pas à me le dire ! Ce sera l'occasion de compléter mes tablettes ^^

À vous de jouer, j'attends vos idées en commentaires !

Et rendez-vous aux Imaginales pour ceux qui le peuvent !


jeudi 19 mai 2011

Rencontre avec des élèves

Je poste en vitesse pour vous parler de ma première rencontre avec des élèves qui avaient lu "les Rives du Monde".

Ça s'est passé mardi après-midi à la Librairie Chapitre de Lyon (place Bellecour).

J'ai donc rencontré 13 élèves d'une classe de 3ème d'un collège lyonnais, ainsi que leur professeur de français et la responsable du CDI. Ils avaient préparé la rencontre par petits groupes et s'étaient répartis des questions à me poser.

J'ai été surprise par la pertinence de leurs questions, très précises sur des points de fond (le destin, la reproduction, la "dicature du bonheur"...).
D'autres m'ont fait sourire, car elles étaient le reflet de leur envie d'en savoir plus sur la suite, d'avoir déjà les réponses qu'ils trouveront dans les tomes à venir.

Bref, j'ai passé un agréable moment en leur compagnie et je suis ravie que cette rencontre se soit faite.

Une première pour moi, mais à renouveller avec plaisir !

mardi 10 mai 2011

Mon programme des Imaginales

Comme vous le savez sans doute, vous qui suivez ce blog, je serai aux Imaginales à Epinal du 26 au 29 mai !

Vous pourrez bien sûr vous procurer "Les Rives du Monde", discuter avec moi, rencontrer des tas d'auteurs sympas... mais aussi m'écouter blablater en table ronde !

La première, le jeudi 26 mai à 14 h a pour thème "Comment devenir un héros" (discussion autour des romans d'apprentissage). Plus d'infos ici.

La seconde, vendredi 27 mai à 16h, sur "Bêta-lecture et tirage numérique" (où j'aurais l'occasion de parle de CoCyclics). D'autres infos ici.

Je ferai également un petit coucou aux nouveaux candidats au Speed-dating, ça va me rappeler des souvenirs !


J'espère vous croiser aux Imaginales cette année !

mercredi 4 mai 2011

Lectures d'avril

Hé oui, ma Pile à Lire augmente, mes compte-rendus de lecture diminuent... C'est normal.

Mais la bonne nouvelle, c'est que j'ai dépassé les 40% de correction/réécriture/révision du tome 3 des fedeylins !

Alors, qu'ai-je lu ce mois-ci ?



* La fureur du fleuve, de Robin Hobb


Je ne vous parlerai pas du contenu, mais d'une question que j'ai eu l'occasion de poser à l'auteur à Trolls et Légendes. Je me demandais ce qu'elle pouvait bien ressentir quand une histoire prévue pour n'être qu'un tome en VO, était finalement coupée en 2 à la demande de son éditeur, et se retrouvait en 4 tomes une fois traduit. (en fait, ma question exacte portait sur les trilogies qui se retrouvent découpées en plus de 10 volumes).


Robin Hobb m'a donc dit que quand la question s'est posée, elle en a discuté avec son traducteur. Apparemment, les romans "gonflaient" beaucoup à la traduction, ce qui poussait déjà à couper les tomes pour qu'ils ne soient pas trop volumineux.



Elle m'a également dit que c'était un choix face à l'impatience des lecteurs : avec l'éditeur, ils préféraient sortir des tomes plus souvent pour atténuer l'impression d'attente, quitte à couper les histoires.



De plus, elle était elle-même amenée à couper, même en VO, quand elle faisait "trop long".

Je suis contente d'avoir pu lui poser cette question, parce que maintenant, je sais qu'elle est "OK with that" et je respecte son choix. Ce n'est pas une décision prise unilatéralement par l'éditeur sans lui demander son avis ^^


Ça ne m'empêchera pas de râler de temps en temps, mais au moins, j'ai une réponse !


* Les couilles de dieu, de Didier Pourquié




"Certains romans nous transportent dans les lieux les plus improbables. Aventureux et drôles, ils semblent nous égarer dans le seul but d’égayer une vie sans relief. Et puis, peu à peu, en apprivoisant les étranges personnages d’un écrivain en liberté, on découvre que derrière le conteur se cache un philosophe, derrière les rires des questions.
Les couilles de Dieu est un roman d’aventure, un roman de formation, un roman fou. Il nous montre avec un charme rare que le réenchantement du monde est possible : en suivant son anti-héros, le très lisse Floran Novolo qui veut retrouver son frère, un passe-muraille pas encore diplômé, nous quittons l’univers du sens pour celui des multiples directions.
Les couilles de Dieu affrontent le chaos, et c’est une splendide victoire."

C'est un livre qu'on m'a offert, et j'avoue que j'ai eu très peur en lisant le titre et en voyant la couverture. Ouhlàlà qu'est-ce que c'est que ce bouquin ?



Pourtant, je me suis laisser prendre au jeu, c'est plutôt bien écrit, bien construit. Ça part un peu en cacahouète (ah ah) de temps en temps, mais sans aller dans le mur. L'idée de base se tient.



Et j'avoue que les passages où le frère s'entraîne à devenir passe-muraille sont juste formidables !

dimanche 1 mai 2011

Prochaine dédicace : le 7 mai !

Petit up en passant : n'oubliez pas de venir


à la librairie Fantasio, à Villeurbanne (69)




Samedi 7 mai à partir de 15h...



j'y serai en dédicaces !




vendredi 29 avril 2011

Je suis passée à la télé ! (en Belgique)

Hop, un petit lien où vous pourrez entendre Robin Hobb parler (et moi aussi, un peu).

C'était juste le bonheur de pouvoir la rencontrer !
http://www.telemb.be/content/view/8101/659/





jeudi 28 avril 2011

Trolls et Légendes : c'était BIEN !

Salut à tous !

Je suis de retour de Belgique, un peu déphasée par le voyage, le retour au travail, la plongée dans le tome 3 des fedeylins (et si vous ajoutez à cela une connexion internet approximative, vous comprendrez que je ne blogue pas tous les jours en ce moment).





Donc, comment était ce festival ? Formidable, vraiment. J'ai été accueillie comme une princesse qui aurait gagné un séjour all-inclusive. Que se soient les organisateurs, les bénévoles, les libraires où les autres auteurs, tous ont étés charmants !






Et les lecteurs, me direz-vous ? J'ai fait de belle rencontres, des personnes qui n'avaient pas du tout entendu parler du livre (et son reparties avec), mais aussi de lecteurs qui avaient déjà lu "Les rives du Monde"... Ça y est, j'ai eu les premiers retours en direct ! C'est très émouvant, et agréable. Ce qui se dégage le plus dans ce qui touche les lecteurs, c'est l'originalité trouvée au bord d'une simple mare. Et qu'il s'agit d'un univers où on a plaisir à replonger après une journée de travail.



Je suis contente parce que c'est ça que je voulais faire !



Bref, un beau week-end, positif, où j'ai également eu le plaisir de croiser quelques grenouilles de CoCyclics (ce qui est toujours agréable).



Et puis j'ai pu bien discuter avec Robin Hobb ! C'était chouette. Quand j'y repense, j'ai encore les jambes qui tremblent. J'ai hâte d'être aux Imaginales pour avoir l'occasion de la revoir !




[Bonus] quelques chroniques pour terminer !




Celle de Spooky



Le coup de coeur du site "Les histoires sans fin"



Sur le blog Mort Sûre



Celle de Roanne



Et le chouette article de Ged (qui a d'abord été publié dans "C le mag", mensuel gratuit de l'Hérault).

mercredi 20 avril 2011

Du tome 3 et de la Belgique !

Petit point sur mes avancées avant mon départ en Belgique ! (Rappel : je serais à Trolls et Légendes ce week-end à Mons : vous pouvez en savoir plus ici ou . En plus, il y aura Robin Hobb !!!!!!!!!! [oui, rassurez-vous, il est prévu que je fasse la fan hystérique tout le week-end]).

Bref, où j'en suis ? Mieux vaut un petit dessin qu'un long discours :



Je savais qu'il y avait du boulot sur ce tome (c'est aussi pour ça que je m'y mets maintenant alors qu'il ne sort que dans un an) mais je ne pensais pas que c'était à ce point.
J'ai décortiqué toute la structure et je l'ai recortiquée différement, histoire de faire en sorte que ça se tienne bien (bah oui, du coup, à cause de la coupe entre le tome 3 et le 4, ça ne se tenait plus).

J'ai un zoli plan détaillé de mes 23 nouveaux chapitres. Ils sont beaux, ils sont cohérents, ils vont faire leur job.

J'ai commencé à réécrire et réorganiser les bouts que je garde et, comment dire, c'est un peu galère. Et je ne suis pas vraiment convaincue du résultat.

Pour l'instant, j'avance (déjà 3 chapitres, youhou), mais il faut que je tienne le rythme d'au moins deux chapitres par semaine pour avoir terminé fin juin. Sans compter les nombreuses relectures qu'il faudra pour enlever les traces de colle.

Vous voyez l'idée.

Allez, zou, comme je sens que vous avez aimé ma fausse couverture de Martine, une autre en bonus :



A bientôt, les gens ! [et si vous venez au festival, n'hésitez pas à me faire un petit coucou en passant !]

dimanche 17 avril 2011

J.K Rowling, les médias, et moi

J’ai constaté dernièrement en lisant des interviews de moi dans les journaux, qu’il paraîtrait que je rêve d’une adaptation au cinéma de Fedeylins. Et que je souris quand on parle de moi comme de la J.K Rowling lyonnaise.

Bon alors, rectifions les choses tout de suite : non, je ne rêve pas d’une adaptation au cinéma pour les Fedeylins. Plusieurs journalistes m’ont posé la question, et j’ai dit que c’était une question légitime vu que de nombreux films qui sortent ces dernières années sont adaptés de romans de fantasy et qu’avec les progrès actuels, ce serait techniquement possible. Mais que bon, il fallait quand même garder les pieds sur terre vu que mon roman venait tout juste de sortir, donc ce n’était pas d’actualité. Il m’est arrivé de rire en disant que « je ne comprends pas pourquoi Spielberg n’appelle pas, le roman est en librairie depuis deux jours entiers !!! ». Second degré, tout ça.

A ceux qui ont poussé les questions plus loin, je leur ai parlé du délire d’il y a quelques années, à l’ouverture du blog, où – comme de nombreux camarades auteurs non-publiés de l’époque – j’avais établi un casting avec des acteurs connus pour échanger précisément sur la façon dont nous percevions physiquement nos personnages [vous pouvez en voir une trace ici].

Vous imaginez bien que, deux ans avant d’être publiée, ce n’était absolument pas un rêve mais un amusement.

Donc, quand je lis dans les journaux : « elle attend une adaptation au cinéma avec Harisson Ford » heu… comment dire… Et je ne vous parle même pas de cette pseudo citation de moi (au premier degré) « j'attends que Spielberg m’appelle ».

OK, donc maintenant je comprends qu’il ne faut pas chercher à faire de l’humour ou du second degré avec les journalistes. Et qu’à certaines questions, il ne faut répondre que par oui ou par non, ça évite des problèmes.

Et pour J.K Rowling ? Alors ça, ça commence à se tasser (heureusement) mais il y a un moment, j’en faisais une overdose.
Je cherche à comprendre les points de comparaison (vraiment).

Alors allons-y pour une petite liste. Qu’avons-nous en commun ?
· Nous sommes des femmes.
· Nous avons des enfants.
· Nous avons galéré quelques années avant que notre premier roman soit publié.
· Nous écrivons des romans jeunesse qui peuvent être aussi lus par des adultes.

Quoi d’autre ? Désolée, je ne vois pas. Nos histoires n’ont rien à voir. Elle vend des millions de livres (moi pas). On ne connaît d’elle qu’un seul univers (de mon côté, ce ne sera pas le cas, spoiler inside). Elle ne peut plus sortir de chez elle pour faire ses courses (moi ça va). Tous les refus qu’elle a essuyé avant de publier Harry Potter l’ont été sur la même version du manuscrit, je crois (moi j’ai eu tout plein de refus, et puis j’ai beaucoup travaillé, et la version qui a été acceptée n’a été refusé nulle part). Elle est blonde ^^ (je suis brune). Je continue, ou vous avez compris l’idée ?

Je suppose que dire « Nadia Coste, la femme qui habite à Lyon-a des enfants-a galéré pour sortir son premier roman-qui peut être lu aussi bien en jeunesse que par des adultes », forcément, ça faisait plus long sur l’article que de dire « Nadia Coste, la J.K Rowling Lyonnaise ».

Je ne vais pas me plaindre que des journalistes parlent de moi et du roman, hein ! Mais je préfère remettre les choses au clair : Non, je ne me prends pas pour quelqu’un d’autre et, non je ne suis pas aveugle au point de perdre le sens des réalités.

Par contre, je ne m’attendais pas à ce que ces articles entraînent certains lecteurs à lire Fedeylins avec un a-priori négatif (je pense notamment à cette critique). C’est vraiment dommage.