samedi 5 novembre 2011

Les questions de Saé



"Je voulais savoir s'il était possible d'avoir quelques petits conseils (bien
sur dès que tu en auras le temps :)) sur la manière de débuter un roman car j'ai
toujours l'impression qu'il peut être amélioré et du coup je n'avance pas dans
mon écriture."




Question très intéressante, Saé, et je vais essayer d'y répondre à la lumière de ma modeste expérience.
De ce que j'ai lu*, le premier conseil que je peux te donner est : commence au plus près du début de l'histoire.
Ça paraît idiot, dit comme ça (comment le début du roman pourrait ne pas être le début de l'histoire ?) Eh bien, en fait, beaucoup trop de jeunes auteurs passent leurs 50 premières pages à nous exposer leur monde, comment il fonctionne, leurs personnages, etc. Mais l'histoire ne démarre vraiment que plus tard.
Bref, la première question à se poser est "où commence mon histoire ?" (pour les fedeylins, par exemple, j'ai vraiment hésité à conserver une grande partie du tome 1. Est-ce que j'avais vraiment besoin de commencer par la naissance de mon héros ? Mais, finalement, la réponse a été oui : il se passe des éléments clefs lors de cette naissance, et c'est là que tout se joue. J'ai donc conservé cette structure. Bien sûr, et heureusement, toutes mes histoires ne commencent pas à la naissance du héros !).

Le second conseil que je peux donner sur le début, c'est de ne pas hésiter à avancer, même si on en est pas tout à fait satisfait. La raison est simple : de toute façon, le début sera à réécrire une fois qu'on sera arrivé à la fin ^^.
Même avec la meilleure préparation du monde (et à moins d'être un génie capable d'écrire un premier jet parfait), quand on arrive à la fin de l'histoire (ou du tome), on connait mieux son univers, ses personnages, on maîtrise leur voix, on sait où et comment tout ça se termine avec précision. Je crois que pour CHAQUE roman que j'ai écrit, j'ai repris les 3 à 5 premiers chapitres en arrivant à la fin (même s'ils avaient déjà été beaucoup travaillés avant).
Bref, j'ai un proverbe pour ça : "mieux vaut écrire (mal) que ne pas écrire du tout" : au moins, on avance, et de toute façon, il sera bien temps de reprendre les passages qui ne vont pas par la suite !




"Et j'avais une 2ème question : Faut-il vraiment tout prévoir avant de
s'attaquer à l'écriture ?"



Là, ça dépend des personnes. Il n'y a pas de règle en la matière. Certains préfèrent suivre un synopsis, une trame précise, et avoir réfléchi aux détails de leur univers à l'avance (je fais partie de cette catégorie). D'autres se lancent avec une simple idée, sans savoir où ils vont.
Il y a des méthodes qui peuvent aider (comme la méthode flocon, par exemple), après, chacun prend le degré de détail qu'il veut (on peut avoir un synopsis d'une page, par exemple, là où un autre aura une trame détaillé chapitre par chapitre sur 5 pages...).
Que l'on prépare ou que l'on se lance au feeling, il n'y a pas de "bonne" solution : il faut trouver la sienne. Je connais des gens qui bloquent très vite et ne vont jamais au bout de leur histoire s'ils se lancent sans préparation. D'autres se retrouvent bloqués à cause d'une faille dans leur synopsis... Et, au contraire, certains seront hyper créatifs en se laissant porter par leurs personnages, et de petits chefs d'oeuvre qui naîtront grâce à une énorme préparation...
Il n'y a pas de recette miracle ! Le pire ? C'est que d'un roman à l'autre, un auteur n'aura pas forcement le même fonctionnement !


* Des livres intéressants à consulter quand on veut trouver des techniques, ou simplement réfléchir à sa façon d'aborder l'écriture :
- "Comment écrire de la Fantasy et de la SF" d'Orson Scott Card
- "Personnages et points de vue" du même Orson Scott Card
- "Ecriture, mémoires d'un métier" de Stephen King
- "La dramaturgie" d'Yves Lavandier

PS : sinon, pour avoir des clefs pour retravailler le début de son roman, il y a toujours la solution du bêta-lecteur ! Soit sur CoCyclics si le récit est du genre SFFF, soit sur le CoLecteur pour tous les genres !

3 commentaires:

Saé a dit…

Merci beaucoup d'avoir pris la peine de répondre ^^ au moins maintenant j'ai l'avis d'une professionnelle :). je vais essayer de trouver la méthode qui me convient et surtout avancer sans pour autant ne pas réfléchir aux trames secondaires et autres détails. Merci encore.

Nadia Coste a dit…

C'était un plaisir !

Bon courage pour la suite, Saé !

Axelle Colau a dit…

Que de bons conseils !


Tiens, le livre de Stephen King, je l'avais vraiment beaucoup aimé, on apprenait beaucoup de choses sur sa façon de faire.

Si je peux t'en conseiller un autre :
"Auteur jeunesse - Comment le suis-je devenue, pourquoi le suis-je restée" de Marie-Aude Murail.

J'ai beaucoup aimé, elle a une plume drôle et intéressante.

Bref !

Bises

Axelle