lundi 17 août 2009

Des noms (1)

Je profite de ce blog qui est un peu la case "bonus" de mon roman pour évoquer l'origine des noms de mes persos.


Cahyl : alors, là, j'ai eu du mal. Ce n'est pas évident de choisir un prénom pour son personnage principal (d'autant qu'avec une narration à la première personne, tout ça). Je venais de terminer mon roman n°2 (ierk beurk brrrr) et certains de mes collègues de travail l'avaient lu (ou en tout cas, savaient que j'écrivais). Je mijotais les fedeylins depuis peu et je réfléchissais au prénom du perso principal. J'ai demandé à deux personnes s'ils avaient des idées : sans se concerter l'un d'eux m'a dit "Camil" et l'autre "Cali". La proximité des deux noms était trop importante pour que je passe à côté. Donc, ça a été ma piste de recherche. Là, la pronnonciation est aussi proche de Kyle, clin d'oeil à deux univers qui m'ont amené à cette histoire.

Naïlys : Pas évident non plus. Je voulais un prénom qui puisse se scinder (ce qui a donné Naï) avec une sonorité proche de sa fonction de récoltrice. C'est Huggy qui a proposé "Lys". J'avoue que j'ai toujours du mal à choisir un prénom qui commence par la lettre "N" à cause de mon propre prénom (je ne veux pas me projeter dans un perso... en tout cas, pas de manière flagrante !) mais ça sonnait bien, alors je m'y suis fait.

Glark : Pour les gorderives en général, je voulais des sonorités guturales, et j'avoue que j'ai puisé dans mon premier roman où j'avais créé tout un peuple avec des sonorités similaires (Glumelle, Geklo, Glorel...). Pour Glark, il fallait un nom sympa (j'adore ce perso) et j'ai donc choisi un prénom qui m'évoquait "Clark" (ouais, un petit côté Clark Kent... en gorderive. Et sans collants ! Un héros, coah !)

Sperare : Du latin, espoir / espérance. Le prénom le plus proche du mien en terme de signification parce que, si je devais être un personnage de mon univers, je serais Sperare (prononcez Spéraré)

Keusch & Geiliger : au départ, ce devait être Horace et Vorace, hu hu hu. Finalement, j'ai fait plus subtil. J'ai dérivé et combiné des mots allemands. Pour Keusch : la signification serait "chaste" et pour Geiliger "vicieux".
C'est suite aux commentaires de mes bêtas (qui aiment beaucoup ces persos) que j'ai eu envie d'écrire ce post.

Je vous donnerais bientôt d'autres infos sur Taranys, Savironah, Veralonh et Alwin... entre autre !

PS : j'ai terminé toutes les corrections, il ne me manque plus que 40% de relecture à voix haute et se sera la fin.

7 commentaires:

Samantha a dit…

Sympas ces explications sur les noms des personnages ^^
Et bravo pour les corrections !

Blackwatch a dit…

ah tiens je n'avais pas envisagé la prononciation de Sperare de cette manière. Sinon joli historique, super intéressant! Thanks!

Roanne a dit…

Moi non plus, ce n'est pas ainsi que je prononçais Sperare, comme quoi, cet article était nécessaire.
Il est très sympa en tout cas, par contre j'ai du mal avec Alwin, mais c'est peut-être parce que je ne connais pas le perso.

kunthia a dit…

J'aime beaucoup l'anecdote concernant le nom de ton personnage principal. Même sans connaître ton oeuvre, c'est amusant !

NB a dit…

Bientôt, d'autres explications (dont Alwin, qui trouvera peut-être grace auprès de Roanne ?)

Oui, je comprends que la prononciation de Sperare ne soit pas évidente au premier regard (mais, en même temps, c'est comme le débat sur fedeylin : [fédéline] / [fédelain])

Tsumire a dit…

Sperare, je prononçais à la latine. Donc, j'avais tout juste. En plus, des restes de mes années de latin n'arrêtait pas de me travailler... merci d'avoir levé le doute!

Sinon, j'aime le prénom de Cahyl mais que je prononce Calyl. Bizarre, non.

¨Merci en tout cas, c'est très intéressant.

NB a dit…

One point pour Tsumïre !!
Ouf, au moins, ceux qui ont fait du latin ne s'y trompent pas (et dire que moi, je n'en ai pas fait...)