mardi 5 mai 2009

Blacky make my day

Il y a des jours comme ça, où on est fatigué, où on ne sait pas si ce qu'on fait en vaut la peine. Où nos enfants demandent quand est-ce qu'on arrête de faire de l'ordinateur ("quand elle est finie ton histoire après t'en fais plus jamais, s'il te plaît ?"). Où notre mari tire la gueule parce que bon.
Et puis là... Arrive LE mail. Celui qui fait du bien. Qui touche vraiment.

Aujourd'hui, je le dois à Blackwatch. C'est l'une des deux bêta-lectrices de CoCyclics qui a décortiqué mon tome 1 et elle m'a fait l'amitié de lire et commenter le 2. [en plus, ce n'est pas la moitié de quelqu'un, j'aime autant vous le dire].
Des compliments comme les siens, j'en ai rarement eu.
Elle a compris exactement ce que j'ai voulu faire et ça l'a touchée.

Je vais garder précieusement son mail et conserver cette impression dans ma mémoire sensorielle, juste à côté du coup de fil de Syven [qui n'est pas non plus la moitié de quelqu'un !] après ce même tome 2.
Je me rends compte qu'il y a, pas très loin, l'expression de mon cousin Fabien, à Noël dernier, qui m'a dit "le tome 1 était bien, mais le tome 2, il déchire !".
Les commentaires de Bleuette, annotés dans les marges, plein de philosophie et d'émotions touchantes.
Le coup de fil de ma soeur après la lecture du livre I : "en tout cas, c'est moi qui l'adapte au cinéma !"
Si je me promène dans les tiroirs de mon esprit, je remonte jusqu'à cette phrase de ma mère après la lecture de mon tout premier roman [pas les fedeylins, hein, le premier roman que j'ai écrit] : "C'est un vrai livre". Beau compliment pour moi qui doutais et cherchais une certaine reconnaissance.


Bref, il y a des jours comme ça où on corrige comme on peut, tout seul dans son coin, et on comprend qu'en fait, nos écrits vivent déjà à travers les autres.
J'espère que cette sensation durera longtemps.

Merci Blacky.

7 commentaires:

Blackwatch a dit…

C'est moi qui te remercie. Merci de m'avoir fait chavirer avec cette histoire, de m'avoir touchée en plein coeur, bref de m'avoir ému. Oui c'est un vrai livre. Et je dirais même plus : c'est une vraie oeuvre que tu tiens là. En tout cas, s'il te faut une voix supplémentaire pour la promo, tu sais où me trouver.

Tsumire a dit…

Wouah!Des compliments comme ceux là, c'est vraiment magique! Déjà Black, au vu des réponses dans la mare, tu as éveillé la curiosité de toutes les grenouillettes. Alors, du soutien, NB en aura.

Vraiment, j'espère très fort pour toi, NB. Déjà que je crie haut et fort (à mes proches... pas dans la rue quand même) que ma directrice n'est pas la moitié d'une personne alors là, va y avoir propagande! Je vous le dis.

NB a dit…

@ Blackwatch : encore merci pour tout, je viens de voir ta fiche sur le tome 2, ça va m'aider !
(et pour la réflexion de ma mère sur le "vrai" livre, c'était en fait mon premier premier roman, celui qui se passait dans l'univers de Star Wars)

@ Tsumïre : je compte sur toi pour la pub !!

Syven a dit…

J'espère bien que je suis une personne entière !!!

(Désolée, c'est le matin.)

Evidemment que c'est un vrai livre, NB ! Et il pète les rotules des mamies aigries !!!

NB a dit…

[J'ai fait une modif dans le texte : celui-là je sais bien que c'est un vrai livre, je ne doute pas ! Mais il y a 10 ans, ce n'était pas pareil]

En tout cas, heu, merci pour les mamies ?

Pour l'expression "ce n'est pas la moitié de quelqu'un", c'est un petit joke personnel : à une époque, je disais ça au moins 10 fois par jours. Maintenant je me calme, mais quand je le dis, c'est que ça a un sens profond !!!

Syven a dit…

Tu peux réutiliser mon expression pour le speed dating. ^^

NB a dit…

Hi hi hi.
Je vais faire un florilège, je crois !