mercredi 22 avril 2009

Mini-blues

Je n'arrive pas à travailler ce soir. Ce n'est pas que je veux pas, hein, c'est juste que je n'y arrive pas.
Bon j'ai quand même corrigé une page et demi. Goutte d'eau dans mon océan de signes qui m'engloutit.

Bien sûr, on ne peut pas être à fond tout le temps. Quand je vois le boulot abattu ces dernières semaines, je suis fière. Si mon Tome 1 n'était pas ce monstre d'un million de signes mais un roman normal (genre 500 000), ben j'en serais presque à la moitié.


Si je réfléchis deux minutes, je sais que la seconde partie sera plus facile à corriger. Il y a surtout de la forme à revoir, quelques petits trucs de fond mais peanuts par rapport à la première partie. Donc, objectivement, le plus dur sera bientôt passé. Mouais, en fait, je ne suis qu'à la moitié du plus dur, mais bon, on se console comme on peut.
Allez, histoire de ne pas poster complètement à vide, une petite photo !

Il y en a qui dessinent les cartes de leur monde sur ordinateur, d'autres sur papier... moi, j'ai peint une table !

Bon, en vrai, j'ai aussi un croquis sur papier (j'ai été incapable de le reproduire en mieux, je dessine mal), mais là, l'avantage c'est que je pouvais travailler la matière et les couleurs sans me prendre la tête sur des détails.

[Les deux petits monstres sont mes enfants (il y a 3 ans, crénom, le temps passe !)]

4 commentaires:

Blackwatch a dit…

Pense à te reposer, tu ne peux pas toujours être au top tout le temps ;-) De toute manière, tu as le temps ^^
Elle est très bien ta table ! Moi, j'en suis encore à poser des croix sur un bout de papier pour visualiser le lieu, c'est dire!

NB a dit…

Merci Miss ! En fait, ce n'était pas forcément du repos qu'il me fallait, juste sortir la tête du texte pour réfléchir avec une vision d'ensemble. Et ça marche !

Anonyme a dit…

le plus dur je trouve c'est toujours un peu avant d'en être à la moitié. Passé ce cap, chaque jour de travail rapproche de la fin, et donc, c'est moins ingrat...
bises !

mouche

NB a dit…

Tu as raison, Mouche. Et comme dirait Robin Hobb : "Tout livre est écrit une touche, ou une lettre à la fois."