mardi 29 juin 2010

Des corrections éditoriales

Ces temps-ci, on me demande régulièrement s'il y a beaucoup de boulot sur mon manuscrit avant sa publication, bref l'importance des corrections éditoriales.

Je réponds en général que ça va, qu'il n'y a pas grand chose... mais c'est toujours comparativement par rapport au cycle CoCyclics.

Ça me fait penser à mes études où on m'apprenait à parler de façon précise pour éviter les évaluations qui varient d'une personne à l'autre (ex : "c'est cher", "c'est loin"...)

Là, pour moi, ce n'est pas "beaucoup" parce que j'ai connu des phases de corrections à 3 remarques par phrase (j'exagère à peine), où je pouvais compter les pages sans commentaire sur les doigts d'une main de Mickey.

Bref, pour donner une évaluation précise de ce qu'il me reste à faire dans les corrections de détail du tome 1 des fedeylins, je pense que j'en ai pour 3 soirées ou une grosse journée de week-end (= 6h).


Les corrections de fond, à part un gros travail sur les noms (qui m'a prit environ deux semaines), ont consisté à une réécriture de deux chapitres et quelques ajustements, mais rien d'insurmontable (quelques jours en tout).

Donc, par rapport à des phases de corrections qui s'étalent sur deux, quatre, six mois... je trouve que c'est peu.

Mais ne croyez pas que, parce que je suis passée par un cycle CoCyclics, il n'y a pas besoin d'un travail éditorial !

3 commentaires:

Amibe_R Nard a dit…

Oui, c'est vrai.

Chaque point de vue éditorial apporte sa touche, sa patte, sa pointe. ;-)

Autre question alors : combien de temps as-tu passé pour les vidéos ?
Et pour les photos de l'auteur ?

Ensuite, en éventuelles réunions avec l'éditeur pour préparer la promo.

J'ai l'impression que ça va devenir équivalent au temps des corrections. Non ?

Bien amicalement
l'Amibe_R Nard

Jo Ann a dit…

Je viens de lire toutes les entrées concernant ton cycle. Et même si c'était avec des années/mois de décalage, j'ai ressenti la fatigue et l'excitation comme si c'était aujourd'hui. L'histoire du Manuscrit qui voulait un éditeur était super. Même si je savais que tu avais trouvé un éditeur, elle m'a émue quand même.
Bon courage pour la suite !

Nadia Coste a dit…

@ Bernard : je compte un pacage global de 6 ans pour tout, comme ça, ça m'évite de compter les heures et dissocier les différentes parties du job.

@ Jo Ann : merci, ça me fait plaisir que ça te touche !