vendredi 30 octobre 2009

Question de point de vue

J'ai un vrai problème de point de vue sur les élémentaires. Je ne maîtrise pas du tout la troisième personne limitée.
Je crois que je vais devoir reprendre tout depuis le début pour définir le point de vue dans chaque passage. Il y a des fois où ça fonctionne (quand même) et d'autres où le flou empêche d'entrer dans le texte. On reste trop loin, trop en retrait des persos. Ça m'énerve.

Il n'y a que mon Christian qui a sa propre voix bien définie. C'est venu naturellement et c'est comme ça que je me suis rendue compte que les points de vues des autres sonnaient faux.

Il faudrait que j'essaye d'autres choses. Comme un point de vue omniscient, par exemple. Pour voir.

Ça fait tellement d'années que je travaille sur la première personne que c'est difficile de changer ! Mais là, impossible d'avoir un narrateur unique (ou même deux en alternance). En 5 chapitres, j'ai déjà vu 4 points de vue de personnages principaux (il me manque le 5ème) et 2 ou 3 points de vue de personnages secondaires. Ça fait beaucoup. Enfin, pour moi, hein.

Je me demande s'il ne vaudrait mieux pas limiter à 3 ou 4 points de vue.
Ce n'est pas évident. Il y a du boulot.

En plus, je n'arrive pas à m'y remettre et il faut vraiment que je me plonge dans l'univers pour en extraire le meilleur. Il ne me hante pas assez pour que ça fonctionne tout seul. C'est peut-être un problème.

Si je peux oublier mon univers pendant la journée, est-ce qu'il n'est pas assez fouillé ? Pas prêt pour être écrit ? Mérite-t-il réellement d'être raconté ?
Est-ce que je ne suis pas l'auteur que d'une seule histoire, finalement ?

Me revoilà dans les doutes. Est-ce que je vais faire comme pour les auras et écrire cette histoire à tout prix, quitte à sacrifier la qualité ?

Je ne le souhaite pas.

Peut-être que ces doutes sont aussi liés à mon attente. Tant que je n'ai pas de réponse (positive) pour les fedeylins, je n'avancerais pas sereinement. Je ne sais pas.

5 commentaires:

S@hée a dit…

J'ai ce même problème pour la rédaction de mon nouveau roman et des nouvelles. La voix au je me viens facilement, mais j'ai du mal à utiliser les autres.

Cmme je suis bloquée depuis un bout de temps, j'ai décidé de participer au Nanowrimo... il s'agit d'écrire le premier jet d'un roman de 50 000 mots en 30 jours.

Je prends le risque. Ce ne sera pas publiable, loin d'être parfait, mais j'aurais au moins une première base pour travailler.

C'est ce que je te conseille. Tu sais déjà que la récriture fait toute la différence... :-)

NB a dit…

Bonjour S@hée ! Bienvenue ici !

Et bonne chance pour ton Nano ! J'ai tenté un demi-Nano l'année dernière (25 000 mots en 15 jours) bilan : au secours ! Il y a tellement de boulot de réécriture que les bras m'en tombent.

Donc pour ce roman là, je prendrai le temps qu'il faudra mais il sera bien !

Samantha a dit…

Je pense que tes doutes sont tout à fait normaux, ne t'en fais pas. Ça viendra, j'en suis sûre. Là tu cherches le ton, tu ajustes... et avoir conscience de tout cela, c'est déjà énorme.

utika a dit…

J'imagine que ça ne doit pas être facile de se lancer dans une nouvelle histoire après tout ce travail sur les Fedeylins, alors que la page n'est pas encore complètement tournée.

Mieux vaut prendre son temps, trouver le bon ton pour le début du roman, la suite viendra naturellement.

Quant au nombre de points de vue... un par élément ?

Je -->[] :o

NB a dit…

@Samantha : merci de me rassurer !

@Utika : Un point de vue par élément... tu veux dire cinq, donc ;P (bah oui, c'est basé sur les éléments chinois alors faut pas oublier le métal !)
Quand au début *soupir* de toute façon il faut le reprendre une fois le roman terminer, alors...