mercredi 24 février 2010

Quand les auras sortent du placard...

Comme vous le savez, j'ai terminé le 1er jet des élémentaires (en fait je triche car il faut que je mette au propre le dernier chapitre, que je passe le répétition detector sur les 5 derniers chapitres et que je les fasse lire à Huggy, et que je corrige d'après ce qu'il m'en dira [ses deux premiers mots sont déterminants, qu'ils soient "pas mal", "c'est bien", "bon, alors..." ou "c'est excellent !"]). Disons que c'est quasi terminé. 99.99%. Ça va.


Bref, comme ce roman doit (se) reposer un peu avant les corrections (sinon, elles sont trop superficielles) et que je n'ai pas encore de corrections éditoriales à faire sur les fedeylins (elles viendront bien assez tôt ^^), je me suis dit que j'avais quelques semaines devant moi.
Pour faire quoi ?


Lire serait une bonne idée. Je pourrais déblayer ma PAL. Mais à vrai dire, je n'ai pas trop le goût. Bon, j'avance quand même doucement sur Acacia de David Anthony Durham, pas très régulièrement.


Alors je me suis dit que je pourrais ressortir "les couleurs de l'aura" du tiroir où ce manuscrit repose pour voir l'étendue des dégâts.

J'en avais un souvenir plus que mitigé parce que je n'ai pas pris beaucoup de plaisir à l'écrire et que je ne suis pas satisfaite de ma fin. J'ai ouvert le fichier hier soir et, s'en m'en appercevoir, je l'ai lu en entier.

La question du format se pose toujours. Je voulais un roman mais vu qu'il fait 200 000 signes, on penche plus vers la novella.

Par contre, j'ai été étonnamment surprise : je pensais qu'il y avait beaucoup plus de boulot !

J'irais même jusqu'à dire que c'est pas mal !


Bon, je suis sûre que des bêtas-lecteurs auront pleeeeeeins de remarques à faire, mais ça tombe bien : moi, je ne vois rien.


Donc voilà, je vais peut-être faire ça cette semaine. De petites corrections sur une petite novella histoire de ne pas la laisser à moitié terminée dans un tiroir.

5 commentaires:

utika a dit…

Toujours aussi active ! ^^

Ça doit être agréable de découvrir qu'un texte laissé au repos n'a pas trop mal vieilli, que toutes les belles phrases qu'on croyait avoir écrites se sont envolées, ou que le plot génial s'est vicié pour devenir boiteux.

P* a dit…

Quand je te le disais que c'était bien les auras !

Je peux te bêta lire, dis ?

Léa a dit…

Quelle belle surprise !
Tes projets te sourissent, c'est merveilleux.

Xana a dit…

Bonne idée, d'autant plus que le titre est alléchant ! Il sous-entend un thème que j'apprécie beaucoup. Double tournée d'encouragements, donc, et bonnes avancées ^^

Nadia Coste a dit…

@Utika : oui, ça a été une bonne surprise ! Surtout que j'en gardais un mauvais souvenir...

@P* : tu pourras le lire (avec ou sans bêta !) mais je viens d'avoir de bonnes pistes pour l'améliorer, alors pas tout de suite !

@Léa : ouais ! Je commence à me sentir légitime...

@Xana : merci pour les encouragements ! Faut juste que je reprenne le rythme !