vendredi 15 juin 2012

Toujours plus loin, toujours plus haut

Quand on termine un roman et qu'on décide de demander à des bêta-lecteurs de se pencher dessus, c'est un peu comme si on devenait un sauteur en hauteur. On prend son élan, on court, on saute... et là, tandis qu'on opère la fameuse torsion du dos, le temps se suspend. L'attente commence.

Est-ce qu'on va se vautrer n'importe comment sur le tapis ? Est-ce qu'on va heurter la barre ? La faire tomber ? Est-ce qu'on va passer tout juste en frôlant la barre ? La faire bouger, et retenir notre souffle pour ne pas qu'elle tombe ?

En une fraction de seconde imaginaire (qui dure plusieurs jours/semaines/mois dans la réalité), tout est possible.

Aujourd'hui, je vous parle d'Ascenseur pour le Futur :

J'avais eu un premier retour (très) positif samedi dernier, et je viens de recevoir le deuxième avis que j'attendais.

Verdict ? Youhou ! Non seulement je passe la barre, mais au moins deux mètres au dessus ! Record personnel explosé !

Je me réceptionne sur le tapis d'une habile roulade, me redresse face au public qui m'acclame, et embrasse mes doigts pour envoyer des bisous en faisant le "V" de la victoire, les bras écartés.

Ouais.

Au moins.

C'est une sensation grisante que je ressens pour la première fois. J'espère que ce n'est pas la dernière ^^.

Et oui, parce que le problème du saut en hauteur... c'est que, à l'essai d'après, on essaye de franchir quelques centimètres de plus.

Histoire d'exploser un nouveau record !

4 commentaires:

blackangel a dit…

Y'a pas, j'aime bien cette comparaison ^^.
En tout cas, Youhou pour ces avis positifs ^^

macalys a dit…

En effet, belle comparaison.
\o/ pour l'Ascenseur du futur et tous les sauts réussis à venir !

Muriel a dit…

Bravo ! Et pas de surprise... Comment ne pas atteindre les sommets avec un ascenseur ?

Nadia Coste a dit…

Merci Blackangel !

Coucou Macalys ! Je te souhaite plein de jolis records personnels à dépasser !!!

Ah ah, Muriel ! Mais un ascenseur, ça monte et ça descend... comme dans l'écriture, il y a des hauts et des bas ;) (là, je savoure les hauts ^^)