mercredi 6 juin 2012

Beaucoup d'émotions aux Imaginales !


Il s'agissait de ma seconde participation aux Imaginales en tant qu'auteur. L'année dernière, j'avais l'impression de devoir faire mes preuves (après tout, je n'avais que mon tome 1 des fedeylins devant moi) et j'avais été surprise (en bien) de l'accueil chaleureux des autres auteurs : pour eux, si j'étais de ce côté de la table, c'est que je le méritais. Cette année, plus besoin de m'intégrer : je fais déjà partie de cette grande famille !
C'est une sensation incroyable, de se retrouver au milieu de tous ces auteurs reconnus, et d'être considérée comme une collègue. Je me suis même parfois sentie la reine du monde, quand des lecteurs venaient me faire signer non pas un tome, mais trois d'un coup !

J'ai eu le plaisir de rencontrer une partie des collégiens, professeurs et documentalistes qui s'étaient penchés sur "Les Rives du Monde" dans le cadre du PIC (Prix Imaginales des Collégiens). C'était très sympa. J'ai particulièrement apprécié les relations entre auteurs nominés : nous étions tous très heureux pour Charlotte Bousquet, qui a remporté le prix avec "Nuit Tatouée" et il y a eu beaucoup d'émotion lorsque nous sommes venus l'applaudir quand les collégiens lui ont remis le livre d'or confectionné autour de son roman.

D'autres émotions, différentes, lors du speed-dating de cette année : comme l'année dernière, j'étais près des candidats pour les rassurer et leur faire part de ma propre expérience, qui remonte à ma première venue aux Imaginales en 2009. Je me suis pris de plein fouet leur stress avant, leur sourire après, les quelques larmes quand la pression est trop forte, ou quand la conversation avec l'un des éditeur décourage, les petites phrases à l'air de grands coups de pieds pour ouvrir les portes ("il m'a donné sa carte !" "je dois lui envoyer le manuscrit complet !"). J'ai aimé être là pour voir ça.


 
Je suis aussi passée par tous les états durant le salon, à propos de mes Aiglons ! Le premier tome des Yeux de l'Aigle, à peine sortit, devait être là... mais il n'y était pas. Après avoir espéré, puis désespéré, les exemplaires sont finalement arrivés samedi après-midi (ce qui est mieux que pas du tout). Les aléas des salons ! Mais l'émotion à laquelle je ne m'attendais pas, c'est découvrir "en vrai" les lecteurs de cette trilogie. Autant, des adultes qui l'achetaient pour eux ou pour offrir, j'en avais déjà vu, autant quand un garçon de 9 ans s'arrête, bloque sur la couverture, m'entends expliquer l'histoire en 3 mots, et file chercher son papa pour le convaincre à son tour, c'est fort ! J'ai même eu un lecteur qui l'a commencé pendant le salon et est revenu m'en parler plus tard... j'adore !

Et puis, il y a les fous-rires. J'ai été bien entourée, cette année ! A ma gauche : Muriel Zürcher et Emmanuelle Nuncq. A ma droite, Eli Anderson, MaryJanice Davidson et Mercedes Lackey. Eh bien, ce n'était pas triste !!! C'est un plaisir de découvrir d'aussi belles personnes.

J'ai également croisé des auteurs que je connais déjà, avec qui je garde le contact via le net, mais que je retrouve avec plaisir au détour d'un salon pour échanger quelques mots. Même si nous n'avons jamais assez de temps pour discuter...

Sans oublier, bien sûr, mes chères grenouilles de CoCyclics ! L'occasion de trinquer pour annoncer mon départ de la permanence du forum... car d'autres aventures m'attendent !

2 commentaires:

Muriel a dit…

PIC... et pic et collé-gram ! Le hasard a bien fait les choses. Pour mes premières imaginales, j'ai eu de la chance: j'ai découvert une super voisine, une super collègue, une super auteure, bref, une super nana ! Merci Nadia.

Nadia Coste a dit…

:) A très vite, alors !

PS : j'ai suivi tes conseils et fait mes démarches pour la charte...