mardi 4 juin 2013

Deux bouquins d'avance

Parfois, on demande aux auteurs des conseils pour faire ce métier.

Il y en a un que je ressens comme de plus en plus vrai à mesure que je progresse, c'est : "avoir deux bouquins d'avance". Vous me direz "oui, non, mais attends, ça fait dix ans que je suis sur le premier tome de ma trilogie... comment veux-tu que je fasses ?". Tu fais comme tu veux/ tu peux, mais, il y a un moment, où tu vas stresser. Grave. Exemples :

* Tu termines ton premier roman, tu l'envoies aux éditeurs. Et après ? Ben soit tu entres dans une phase de vide... soit tu en commence un autre (ou, idéalement, tu reprends des corrections pour le second déjà rédigé). Normalement, si tout va bien, ça te titillait déjà depuis un moment.

* Tu as des réponses d'éditeurs : ils hésitent (ou sont enthousiastes) et ils te demandent ce que tu écris d'autre. Si tu réponds "rien", c'est pas bon, c'est que tu es peut-être l'auteur d'un seul roman (ça arrive). Et s'ils veulent lire tes autres textes ? Super hein ! Sauf s'ils ne sont pas aboutis. Alors là, je connais un paquet de gens qui ont fait des nuits blanches pour avoir un truc solide à montrer en urgence. Ah, ça forge le caractère, hein ! Mais, perso, je tente d'éviter les ulcères, quand même.

* Tu as des réponses négatives de partout. Ton roman te sort par les trous de nez tellement tu l'as déjà retravaillé. Pas grave ! Si ce n'est pas celui-là, ce sera peut-être le prochain... Moins de pression, moins de stress.

* Le vortex temporel des éditeurs fait que les quelques semaines/mois/hum de délai de lecture te paraissent interminables ? Avec d'autres romans sur le feu, non seulement tu penses à autre chose, mais en plus, tu peux différer les soumissions sur différents textes, et donc, étaler les réponses (parce que quand les refus arrivent tous en même temps pour plusieurs romans, c'est quand même dur pour le moral). Nouvelle soumission, nouvel espoir !

* Tu as mis toute ton énergie sur un seul texte. Un éditeur le publie, et tu te retrouves derrière une table de dédicaces. Jusque là, tout va bien. Sauf que n'avoir qu'un seul bouquin à dédicacer, c'est vachement difficile (je trouve) parce que ça plait ou ça ne plait pas. Alors que quand tu en as plusieurs, l'échange devient beaucoup plus vite une conversation sympa... Bref, autant réduire le temps derrière une table avec un seul bouquin en en ayant déjà d'autres dans les cartons, prêts à publier !


Bon, alors, bien sûr, il y a quelques contraintes à cette méthode :

* L'obligation (ou presque) de faire des listes. Où j'en suis ? Quelle réponse j'attends pour quel texte ? Qu'est-ce que je fais après ça ? Les listes, ça aide.
Je divise les miennes avec le titre du roman, puis, en dessous, des catégories du genre "préparer", "écrire 1er jet" "relire et corriger" "envoyer en bêta" "ajuster" "envoi". Et je note des dates (parfois) des noms (toujours) pour ne pas me mélanger les pinceaux.

* Deuxième grand truc : savoir jongler mentalement d'un projet à l'autre quand on vous en parle. Parce que quand vous êtes en phase de 1er jet du projet n°5, que le téléphone sonne pour parler du projet n°1 mais qu'en fait on parle finalement du n°3... faut se remettre dans le mood de chaque histoire très vite.

* Savoir laisser le temps à chaque texte de reposer. Même si la vie est un peu plus simple quand on a publié plusieurs romans, ne soyez pas pressés. Ce n'est pas une course. L'important, c'est de durer...

Bon, par contre, autant je suis convaincue que "deux d'avance", c'est bien, autant en avoir plus, ça commence à être galère à gérer.

Et, deux d'avance, ça peut-être des textes à différents niveaux de finition, pas forcément des textes terminés qui sont juste dans un tiroir (bien sûr, ceux-là comptent aussi).

Alors, là, moi, où j'en suis ?
* Le projet mystère n°2 vient de partir en bêta (dur d'avoir un blog mais ne rien pouvoir dire !)
* Ascenseur pour le futur est dans de très jolis tuyaux (ça avance, ça avance)
* AppliAuras se repose en attendant une bonne grosse relecture et des corrections sur le premier jet (avant bêta).
* Le Premier : un jour, bientôt, si si, il faut que je me penche sur la rédaction de la seconde partie (gros morceau).
* J'attends le retour d'une bêta sur un petit texte plaisir façon album (mais ça, je ne sais même pas si je le soumettrais où que ce soit un jour)
* J'attends les corrections éditoriales du second tome du projet mystère n°1 (de toute façon, vu le reste de la liste, je ne suis pas pressée).
* Il y a un projet de livre-mais-pas-un-roman qui me titille... je vais peut-être lui trouver une petite place au milieu de tout ça.

Pfiou, quel boulot !

Vous savez le pire ? C'est que quand j'aurai terminé cette liste... (bon, à part si des trucs se rajoutent entre temps, hein), je crois que je vais m'occuper de Jivana.
Au moins cinq romans bouclés (ou à boucler) avant de retourner dans l'univers des fedeylins. On peut dire que ça m'aura fait une bonne pause, je crois !

7 commentaires:

Anthony Boulanger a dit…

Très intéressant, merci Nadia !
Je vais suivre tes conseils et tâcher de faire des listes. Curieusement, je le fais pour les nouvelles mais pas pour les projets plus volumineux.
See you!

Jo Ann a dit…

Si c'était de l'avance en matière de premiers jets, j'aurais eu de la marge, mais large. Mais corrigés ? Je n'en ai plus. Je me suis toujours dit que c'était plus facile de corriger que d'écrire des premiers jets, du coup, j'ai écrit sans relâche, archivant aussitôt terminé...

Nadia Coste a dit…

Anthony : les listes, c'est le bien ! Il faut faire des listes ^^

Jo Ann : pour moi, les parties les plus fun dans ce métier, c'est la phase de recherches/préparation, et la rédaction du premier jet. Les corrections, même si elles ne sont pas compliquées (dans mon cas, elles le sont souvent), ce n'est pas ce que je fais avec le plus de plaisir. Alors si je les repousse pour ne faire que les trucs sympas... il y a des chances pour que je ne m'y mettes jamais ! (et puis alterner plaisir et contrainte, ça aide à faire les trucs moins sympas).

Earane a dit…

Article trèèèèèèèès intéressant ! je vais d'ailleurs le mettre en pratique (pour la liste, j'avais commencé, je vais m'y remettre !)

fanette a dit…

Jivanna n'est qu'en 8ème position, alors là je suis toute tristounette... Patience, patience, patience...
Et oui l'article est très intéressant, je vais essayer de faire une micro liste aussi pas trop longue, faudrait pas que je me fasse peur ;)

Saile a dit…

Je n'ai jamais pensé à faire des listes, pourtant l'idée est très bonne (et très pratique). Faut que je m'y mette !
Effectivement, avoir plusieurs projets, c'est important. Je vais essayer de faire ça aussi. Ça me permettrait de sortir un peu la tête de ces fichues corrections !

N.B. Coste a dit…

Oui, et puis les listes, c'est gratifiant : quand on coche une des lignes, on a l'impression d'avancer vraiment !