dimanche 30 janvier 2011

[Mème de l'écriture] n°22 : l'endroit le plus insolite où vous avez eu une idée géniale qu'il vous était impossible de noter ?

Je n'ai rien de très passionnant à répondre là-dessus. Comme tout le monde, il m'arrive d'avoir une idée pendant que je me douche ou en emmenant mes enfants à l'école, mais je me débrouille toujours plus où moins pour la garder en tête jusqu'à ce que je puisse la noter (pendant la phase de réflexion sur les fedeylins, par exemple, je m'envoyais plusieurs mails par jour, de mon travail à la maison. Ils étaient remplis de "et si..." "ou en fait..." "???" etc.)

Mon moment préféré pour les débriefings d'idées est en voiture, avec mon mari, pendant de longs trajets. Je ne compte plus le nombres d'histoires qui se sont enrichies pendant ces moments où je raconte et où il me pose des questions, m'obligeant à chercher des solutions à des problèmes que je ne voyais pas seule.

Bon, j'ai un peu répondu à côté à la question, mais on va dire que ça ira.

[Bonus du jour] La fiche des fedeylins sur le site de Gründ !


La liste des questions du mème :

01. Qu’écrivez-vous en ce moment ?
02. Quel est le registre d’écriture (comique, tragique, horreur, humour, etc.) dans lequel vous êtes le plus à l’aise ?
03. Thé, café, jus d’orange, de carotte, chocolat chaud… buvez-vous quand vous écrivez ?
04. Vers quel genre de récit (imaginaire, polar, épistolaire) vous tournez-vous le plus naturellement, lorsqu’une idée vous vient ?
05. Avez-vous un moment privilégié pour écrire dans la journée ?
06. À quelle vitesse écrivez-vous ?
07. Qu’est-ce que vous ne pouvez vous empêcher de mettre dans vos textes ?
08. Papier-stylo ou Word-clavier ?
09. Quel thème ressort de l’ensemble de votre production écrite ?
10. Que corrigez-vous en ce moment ?
11. En tant qu’auteur (et non lecteur), préférez-vous écrire des nouvelles ou bien des romans ?
12. Avez-vous des épiphanies créatives ?
13. La question maudite : et vos tics d’écriture, pouvez-vous nous en parler ?
14. Êtes-vous auteur de fanfictions ? Si oui, quels fandoms ? Si non, pourquoi ?
15. Si l’un de vos textes venait à être publié, et à avoir un succès fou, verriez-vous les fanfictions inspirées de votre récit d’un bon œil ?
16. Pouvez-vous écrire plusieurs textes à la fois ?
17. Avez-vous des bêta-lecteurs « attitrés » ?
18. Lorsque vous écrivez, écoutez-vous de la musique ?
19. Pouvez-vous écrire partout ?
20. Est-ce que vos lectures influencent votre manière d’écrire ?
21. Êtes-vous du genre à partir d’une idée, écrire, et prévoir le scénario en chemin, ou à tout planifier avant de commencer l’écriture, même si par la suite vous devez dévier de votre synopsis ?
22. L’endroit le plus insolite où vous avez eu une idée géniale qu’il vous était impossible de noter ?
23. Lorsque vous écrivez, revenez-vous sur vos phrases pour les corriger au fur et à mesure, ou êtes-vous plutôt du genre à ne pas revenir en arrière tant que l’inspiration est là ?
24. Écrivez vous « porte ouverte » (en montrant tout au fur et à mesure à vos lecteurs), ou « porte fermée » (en ne montrant rien tant que le point final n’a pas été posé, et la relecture effectuée) ?
25. Avez-vous un planning d’écriture où vous échelonnez votre production à venir ?
26. En moyenne, combien de fois revenez-vous sur un texte pour le corriger ?
27. Avez-vous déjà participé à un NaNoWriMo (www.nanowrimo.org) ?
28. Parlez-vous de ce que vous écrivez à vos proches et amis non écrivant ?
29. Bêta-lisez-vous ? Si oui, cela influence-t-il votre manière d’écrire ? Si non, pourquoi ?
30. Quel a été votre premier texte abouti ?
31. Qu’écrivez-vous en ce moment ? (c’est la même question que la 01, mais votre réponse est peut-être différente…)


2 commentaires:

Conteuse a dit…

On ne glorifie pas assez le rôle du conjoint, sans lequel nombre d'écrits n'auraient pas vu le jour.
Hip hip hip hourra pour ceux qui nous soutiennent, parfois sans nous comprendre, et, souvent, en supportant nos doutes et nos absences.

PS : Bravo pour la fiche ! Ca approche, ça approche !!!

Nadia Coste a dit…

C'est clair ! On serait peu de choses sans nos conjoints...