jeudi 6 mai 2010

Petits pas, petits pas

Je vous ai promis (ou pas) de vous informer des différentes étapes entre l'acceptation de mon manuscrit et sa publication... Alors voici l'une des petites étapes préparatoires : le dépot des titres des tomes.

Après beaucoup de réflexion (sérieusement, vous pensez que c'est facile de trouver des titres qui vont bien, qui collent à l'histoire sans trop en dire, qui se répondent entre eux sans être redondants, et qui ne font pas tout naze [sachant que des grands décortiqueurs de titres de fantasy vous diront que 98% fonctionnent avec une structure "le [truc] du [machin]" et que tant qu'à faire, ce serait bien d'essayer d'être dans les 2% un peu plus originaux que la moyenne*] hein ?) bref, nous avons donc trouvé (mon formidable éditeur [je ne le dirais jamais assez], un groupe sur-motivé de Principaux et Suprêmes, et moi-même) les quatre titres des tomes des fedeylins.

Les deux premiers viennent d'être "retenus" (vous pouvez les voir sur cette page de Livre Hebdo)

Officiellement, donc :
* Le tome 1 s'appellera "Les rives du Monde"
* Le tome 2 "Aux bords du mal"

Je ne vous dis pas les deux suivants (mais il y en a un tout particulièrement parfait !)

J'en suis très contente parce que j'ai en général beaucoup de mal à trouver des titres (que ce soit pour mes romans ou nouvelles). Au final, les titres de travail que j'utilise sont des noms de code, c'est à dire la façon dont j'y pense quand je réfléchis au roman. C'était le cas pour les fedeylins, c'est le cas pour les élémentaires ou les couleurs de l'aura (qui se contracte souvent en "les auras").


Maintenant que j'y pense, quand je réfléchissais aux fedeylins au début, mon premier titre était "Cahyl, fedeylin du bord du Monde".

Pas étonnant que je désigne mentalement le second cycle dans cet univers par le nom de l'héroïne ! Le nom de code de ce projet est donc : "le cycle de Jivana".





* Ouais, bon, on a pas réussi. En tout cas, pas sur les 4 ^^

2 commentaires:

Amibe_R Nard a dit…

Comme quoi, tu avais bien le titre en tête en écrivant... et d'autres l'ont retrouvé !

Excellent ! :-)))

De toute façon, un titre, c'est souvent l'éditeur qui le trouve. Sa griffe perso, comme peut l'être le choix de l'illustrateur.

Bien Amicalement
l'Amibe_R Nard

Léa a dit…

Merci de nous faire partager les étapes de cette publication, c'est riche et intéressant.

Par exemple, je réalise qu'il est inutile de se tracasser avec le découpage des tomes outre mesure, car l'éditeur aura un point de vue très arrêté, dépendant de ses chartes et de son expérience.